Le docteur Houria Midoun prend en charge l’USP de Houdan


Le docteur Houria Midoun succède au docteur Claude Grange en tant que cheffe de service de l’unité de soins palliatifs de l’hôpital de Houdan. Le service accueille des malades atteints de maladies graves, évolutives ou en phase terminale.

En juin 1999, le docteur Claude Grange créait l’unité de soins palliatifs (USP) de l’hôpital de Houdan qui disposait de 5 lits et d’une équipe pluridisciplinaire pour une prise en charge médicale et psychologique des patients atteints de maladies incurables et de leurs familles. Depuis quatre ans, l’unité compte 10 lits avec un lit supplémentaire pour les urgences venant du domicile ou pour pouvoir reprendre des malades connus du service en cas d’aggravation. Parti en retraite en 2015, le fondateur de l’USP a été rappelé en janvier 2020 par le docteur Kamil Salama, président de la Commission médicale d’établissement (CME), pour reprendre du service. « Je dois reconstituer une équipe d’infirmières, d’aides-soignantes et retrouver des médecins pour reprendre cette belle unité », explique Claude Grange. Mission accomplie, le docteur Houria Midoun médecin gériatre prend le poste de cheffe de service de l’USP à partir d’octobre 2020. « J’avais une double fonction dans un Ehpad et une clinique. J’ai déposé une candidature spontanée pour intégrer l’USP. Je suis heureuse de travailler avec le docteur Grange dans la reconstruction de ce service qui a des valeurs et des pratiques du « prendre soin » très fortes auxquelles j’adhère », confie-t-elle. L’équipe compte un troisième médecin, Anne-Marie Drouet, gériatre. Selon le Dr Grange « Le soin palliatif, c’est le confort du patient. Ceux qui viennent ici adressés par des établissements ou des soignants à domicile sont des patients pour lesquels il n’y a plus de guérison possible. Notre objectif est que le temps qui leur reste à vivre soit paisible et que le patient ne souffre pas. On accompagne la personne en s’assurant de ne faire que des choses qui ont du sens pour elle et en lui laissant le soin de décider. Nous construisons un projet de soins en fonction du respect et des volontés de la personne dans le service, ou si le patient le souhaite à l’occasion d’un retour à domicile en fonction des possibilités de la famille en liaison avec les réseaux de soins palliatifs et les structures de maintien à domicile. Environ 25 % de nos patients rentrent chez eux et peuvent pour certains faire plusieurs séjours chez nous. Notre service n’est pas un lieu où l’on vient pour mourir. C’est un lieu où l’on vit le plus confortablement possible jusqu’au bout. La médecine de soins palliatifs est une médecine un peu différente. Elle allie à la fois l’humanisme, la compassion et la technique nécessaire de l’usage des morphiniques pour traiter la douleur, les pratiques sédatives quand nécessaire, ainsi que les traitements de tous les symptômes inconfortables. » Depuis le 1er avril, un quatrième médecin vient compléter l’équipe avec un mi-temps en USP et un mi-temps en équipe mobile de soins palliatifs. Les deux services sont désormais réunis au sein d’un Pôle dont le docteur Houria Midoun est la cheffe de service et la coordinatrice. L’équipe de soins palliatifs intra-hospitalière de Houdan intervient sur huit établissements de soins et des Ehpad des Yvelines. Notre perspective est de travailler avec le groupement hospitalier territorial dans des pratiques communes pour améliorer les choses. Nous allons travailler avec les établissements publics des Yvelines, de Dreux, d’Évreux et de Chartres », indique le docteur Houria Midoun qui a débuté sa carrière à l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris, puis après avoir passé une capacité de gériatrie à Marseille, est revenue en région parisienne. Elle a pris en charge un Ehpad 100 % maladies dégénératives pendant 9 ans avant de postuler pour l’USP de Houdan.

Hôpital de Houdan
42, rue de Paris - 78550 Houdan
01 30 46 18 00
www.hopitalhoudan.fr



Annie Duval-Pétrix
15/04/2021