Dix-neuf maisons verront le jour sur le Clos François


La friche industrielle, appelée couramment Le Terrain Louis, située sur l’avenue François-Mitterrand à Vernouillet, s’appelle désormais Le Clos François. Dix-neuf terrains y ont trouvé acquéreurs.  

 « Ce terrain, qui était autrefois occupé par les établissements Louis, a vécu des péripéties importantes qui nous aurons malgré tout permis d’atteindre l’équilibre financier de l’opération en cours », explique Damien Stepho, maire de Vernouillet. « Il était en compensation financière dans le cadre du programme de l’ANRU (Agence Nationale de Renouvellement Urbain). La Foncière devait l’aménager mais y a renoncé et la ville l’a récupéré ». Plusieurs projets avaient été envisagés avec La Roseraie, puis avec les résidences les Senioriales. Finalement, la municipalité a penché pour le parcours résidentiel et l’accession à la propriété.  Après avoir effectué la démolition, la ville a confié le projet a l’entreprise Nexity, opérateur privé, dans le but de requalifier cette ancienne friche industrielle où l’on fabriquait des préfabriqués béton jusque dans les années 2000. « C’est un projet qui nous convient parfaitement puisqu’il s’agit de reconstruire la ville sur la ville. Nous avons effectué plus de quarante sondages afin de vérifier la compatibilité des terrains avec la vie de famille et la création de jardins », précise Zouheir Habiballah, responsable de l’agence Nexity foncier conseil. « Aujourd’hui, les dix-neuf lots sont vendus. Ce programme bénéficie d’une TVA réduite pour les personnes respectant un certain plafond de ressources ce qui concerne la majorité de la population du bassin drouais. Seul l’un des dix-neuf acquéreurs a réalisé son projet avec une TVA à taux plein », précise Nicolas Martin en charge de la commercialisation des terrains. « Nous avons été accompagné dans cette aventure, qui a débuté en 2018, par des subventions de l’ANRU et du département. La dépense totale pour ce terrain achat, démolition, dépollution et travaux divers a coûté 600 000 €. Les ventes de terrain ont rapporté 350 000 € à Nexity et nous avons eu 362 000 € de subvention par l’État et le département, ce qui fait un petit excédent de 12 000 € », indique le maire. Selon le choix des habitants, la rue qui sillonnera le Clos François sera baptisée rue Michel-Legrand.



Annie Duval-Pétrix
15/04/2021