Emmanuel Macron en visite à Delpharm


Alors que la production du vaccin Pfizer-BioNTech, attendue par les acteurs de la vaccination depuis des mois, avait été lancée mercredi 7 avril chez Delpharm, le Président de la République, Emmanuel Macron, est venu à Saint-Rémy-sur-Avre pour assister à ce lancement national.

« Le travail exceptionnel que vous avez réalisé en quatre mois nécessite, ordinairement, plus d’un an de travail », a lancé Emmanuel Macron, au personnel du laboratoire Delpharm, vendredi 9 avril, à l’issue de sa visite à Saint-Rémy-sur-Avre où se trouve le site du façonnier français. Dans un secteur encadré par plus de 500 gendarmes et policiers, le Président de la République a été accueilli par Françoise Souliman, préfet d’Eure-et-Loir, les élus de l’agglomération drouaise, du Département et le président de la Région Centre-Val de Loire, François Bonneau, vers 9h30. La visite présidentielle s’est terminée vers midi trente. Le groupe Delpharm avait décroché le flaconnage du vaccin Pfizer-BioNTech en novembre dernier. En quatre mois, le laboratoire français a investi plus de 20 millions d’euros, dont une aide de l’État de plus de 10 millions d’euros. Le site de Saint-Rémy-sur-Avre a pu procéder à l’extension de ses lignes de production, à l’acquisition d’une cinquantaine de super-congélateurs et surtout à l’embauche d’une soixantaine de nouveaux salariés. Certains ont été précédemment salariés chez Ipsen à Dreux, qui avait récemment licencié 33 salariés à cause de la crise qui a touché son célèbre médicament Smecta. Lors de sa visite, Emmanuel Macron a découvert l’atelier d’inspection visuelle des vaccins, celui d’étiquetage et enfin celui du stockage en milieu froid avant le départ des vaccins vers des zones de logistique européenne. Les vaccins Pfizer-BioNTech produits à Saint-Rémy-sur-Avre sont destinés à l’Union Européenne, comme l’a précisé le Président de la République. C’est la commission européenne qui procède à la distribution aux pays membres selon un plan prévisionnel élaboré dans ce sens. Emmanuel Macron a précisé que le rythme de croisière du laboratoire sera atteint dans les semaines à venir. Plusieurs dizaines de millions de vaccins sortiront du site rémois d’ici la fin de l’année 2021. Le Président de la République a reconnu l’importance jouée par le cluster eurélien Polepharma, qui réunit la plupart des industriels pharmaceutiques en France. La richesse de l’écosystème du médicament local permettra des retombées positives sur les acteurs de la filière y compris les transporteurs et les logisticiens. La visite présidentielle ainsi que le lancement de la production du vaccin à Saint-Rémy-sur-Avre ont bénéficié d’une couverture médiatique nationale pendant plusieurs jours. De son côté, Patrick Riehl, maire de la commune, a exprimé toute sa satisfaction de voir ce beau projet aboutir sur sa commune : « C’est une très bonne nouvelle à plusieurs titres. Le laboratoire Delpharm a prouvé son haut niveau de technicité pour pouvoir décrocher un appel d’offres d’excellence. Ensuite, cette fabrication apporte un bel espoir et redonne le moral dans une période atone. Enfin, l’afflux d’emplois nouveaux redonne le sourire à un bassin de vie frappé par le chômage. »

Rue de l'Isle - 28380 Saint-Rémy-sur-Avre
02 37 38 86 02
www.delpharm.com



Annie Duval-Pétrix
15/04/2021