Alain Denizet conte le roman vrai du curé de Châtenay


Alain Denizet nous régale avec son dernier ouvrage en nous racontant l’histoire vraie de Joseph Delarue, nommé curé de Châtenay, disparu pour cacher sa faute avec l’institutrice du village. Une affaire qui a fait scandale à l’époque de la séparation des Églises et de l’État.

Écrivain, conférencier agrégé d’histoire-géographie et professeur au collège de Bû, Alain Denizet est né à Dreux mais puise ses racines en pays beauceron d’où sa famille est originaire depuis le XVIIème siècle. Après Au cœur de la Beauce, enquête sur un paysan sans histoire, Le Messager de la Beauce et du Perche, L’Affaire Brière 1901-1910 et Un siècle de faits divers en Eure-et-Loir, Alain Denizet nous plonge dans l’univers de la campagne beauceronne à la fin du XIXème et nous entraîne au milieu de la bataille entre cléricaux et radicaux à l’occasion de la séparation des Églises et de l’État. Grâce à un minutieux travail de recherche, l’auteur nous restitue l’arrivée de la liberté de la presse, l’âge d’or des titres à gros tirages et l’engouement du public pour les faits divers. Avec des épisodes grand-guignolesques où l’on fait appel à un mage, une hyène ou un cartomancien pour retrouver le curé disparu. La bataille fait rage entre les titres. À travers l’histoire vraie du curé de Châtenay, on découvre l’ambiance du petit et du grand séminaire, la docilité des futurs prêtres, le vœu de célibat et la morale sexuelle de l’époque. Une histoire d’amour interdite, qui aurait pu paraître presque banale, défraye la chronique dans la France entière et même à l’étranger. Alain Denizet nous compte par le menu cette histoire passionnante grâce aux lettres, confessions et aux mémoires écrites par les deux personnages principaux. « Cet homme-là a beaucoup souffert. À l’époque pour certaines familles avoir un fils prêtre est un moyen d’élévation sociale et spirituelle. Le prêtre avait alors le privilège de faire des études. Il est en charge d’âmes et respecté. Il était un être à part admis au sein des familles », confie Alain Denizet. L’abbé Delarue se juge coupable et sera hanté par la faute qu’il a commise. Un ouvrage passionnant qui donne un éclairage sur l’univers de l’abbé Delarue où féru d’Histoire ou simple curieux de faits divers y trouvera son compte.

Le roman vrai du curé de Châtenay 1871-1914
EM éditions.
20 € en vente à La Rose des vents à Dreux, Hyper U de Vernouillet et E.Leclerc d’Anet.



Annie Duval-Petrix
28/04/2021