Le cimetière de Vernouillet sera agrandi


Le cimetière de Vernouillet fait l’objet d’un projet d’extension sur plusieurs années pour un budget d’environ 1M d’euros. La délibération à l’ordre du jour du conseil municipal du 24 mars 2021 a été adoptée à l’unanimité.

Le cimetière communal est composé de deux parties : l’ancien cimetière et le nouveau cimetière correspondant à l’extension réalisée en 1993. Il compte 1613 concessions seules 71 concessions, sont actuellement disponibles malgré les reprises de concessions réalisées régulièrement. La réglementation impose cinq fois plus de concessions que de nombre d’inhumations réalisées l’an passé. Le nombre d’emplacements n’est plus suffisant. Lors de sa réunion du 24 mars 2021, le conseil municipal a voté à l’unanimité un projet d’extension du cimetière pour un budget d’environ 1M€. 200.000 € pour les études et 150.000 € seront budgétisés cette année. Un cabinet d’experts spécialisé en hydrogéologie va être désigné pour gérer le projet, examiner le sol et planifier les travaux. Les différents acteurs des cultes et les maisons funéraires vont être sollicités dans les semaines à venir. « L’avenir du cimetière avait déjà été évoqué au conseil municipal de 2014 », confirme Damien Stépho, maire de Vernouillet. Les études devraient être terminées à la fin de l’été. L’extension du cimetière devrait se faire en partant en biseau de l’extrémité gauche en direction de la route de Garnay. « Rien n’est encore décidé, nous verrons en fonction des études qui vont nous être produites quel niveau d’investissement nous devrons consacrer à cet aménagement qui sera probablement réalisé en plusieurs étapes. Désormais, il n’est plus possible d’acquérir des concessions perpétuelles parce qu’on s’aperçoit qu’au bout de cinq à six générations, on a des tombes qui ne sont plus entretenues, qui n’ont plus de familles. Les temps de concession plus courts de 30 ans maximum permettent de réinterroger les filiations pour savoir si on peut relever. Nous avons mis en place un ossuaire pour favoriser les relèvements et éviter les grosses extensions. Le cimetière, c’est notre histoire, notre mémoire, un lieu qui accueille tout le monde. On a un enjeu c’est de permettre à tous les habitants d’avoir une dernière demeure à la hauteur de leurs espérances. On a besoin d’avoir des éléments du quotidien qui nous rappelle notre mémoire positive. On va aussi engager un travail sur tout ce qui est commémoration et mise en valeur des personnes qui ont fait notre histoire, comme celle de Nicolas Robert ainsi que celles des anciens combattants ». Le maire de Vernouillet fait un pari sur l’avenir. « Je pense que nos enfants auront besoin d’avoir un lieu pour se recueillir même si notre génération en a été un peu éloignée. Nous devons aussi envisager l’avenir des crémations dont le chiffre augmente chaque année. Il est passé de 372 en 2012 à 811 en 2019 sur le funérarium vernolitain, toutes provenances confondues. On en comptait 36 en 2015 pour 50 en 2020 dont 12 inhumations au cimetière de Vernouillet. 119 inhumations au total ont eu lieu en 2020. L’extension du cimetière doit être un projet de cohésion. C’est pourquoi une grande consultation aura lieu. Le cimetière est la maison de tous ».



Annie Duval-Petrix
12/05/2021