Déplacements doux : le vélo a la cote !


Jeudi soir, Jérôme Filippini, préfet de l’Eure et Guy Lefrand, président de l’Agglo d’Évreux, Portes de Normandie (EPN), se sont retrouvés au golf d’Évreux pour promouvoir les déplacements à vélo.

« L’État nous accompagne largement sur ce dossier et nous travaillons de manière conjointe. Le vélo, ça fonctionne à Évreux et dans les 6 années qui viennent, nous voulons passer de 1 à 6 % de déplacements à vélo, en réalisant un maillage à l’intérieur de la ville d’Évreux, dans le territoire de l’Agglo et vers les routes départementales » a précisé Guy Lefrand. Le développement des voies douces est une réalité, avec 35 kilomètres réalisés en 2019, une connexion vers Parville en 2020 et vers Arnières-sur-Iton en 2021. « En 2021, nous lançons une réflexion sur l’ancienne voie romaine, en direction de Saint-André-de-l’Eure, sur une liaison entre Le Plessis-Hébert et Saint-Michel, et une autre, de la Cavée Boudin à la gare d’Évreux » a poursuivi le président de l’Agglo. Il a précisé que le parc comptait désormais 235 vélos, au lieu de 30 en 2019. Ils sont tous loués et un nouveau système de location de courte durée va être mis en place, avec une possibilité de location pour les touristes. Les retombées économiques sont importantes puisque la vente de vélos a représenté 1,4 million d’euros sur la période. « Nous avons donné l’idée aux gens que l’on pouvait se déplacer à vélo à Évreux. Tout cela se fait grâce à l’État et il faut le dire, avec des aides qui s’élèvent à 4,5 millions d’euros entre 2019 et 2021 » a détaillé Guy Lefrand. « Nous travaillons de façon très étroite avec l’Agglomération, dans l’intérêt des habitants. La transition écologique et les voies douces font partie de nos priorités et nous avons retenu 50 projets cette année, pour un montant de 7 millions d’euros » a précisé Jérôme Filippini, avant d’évoquer les actions conduites sur le territoire dans le cadre du dispositif « France Relance ». « L’apport de l’État est souvent décisif » a insisté le préfet, avant d’enfourcher une bicyclette électrique pour se rendre jusqu’à la Cavée Boudin, avec Guy Lefrand comme compagnon de route. Les travaux reliant la voie verte jusqu’à la gare coûteront près de 3 millions d’euros et la nouvelle liaison devrait être opérationnelle en 2022. 



Louis Lepretre
03/06/2021