La Société Libre de l’Eure, pour la sauvegarde du patrimoine


Fondée en 1798, la Société Libre de l’Eure est la société savante la plus ancienne du département voire de France. Reconnue d’utilité publique depuis 1832, elle promeut le patrimoine matériel et immatériel eurois afin d’en faire connaître l’Histoire et d’œuvrer pour sa sauvegarde.

Érudits, amateurs, curieux et passionnés d’Histoire locale sont réunis au sein de l’association et pour en assurer la transmission, elle organise des conférences et édite une revue trimestrielle intitulée « Connaissance de l’Eure ». « Nous publions également des ouvrages historiques, accueillons sur notre site internet de nombreux articles, mémoires et bibliographies thématiques » indique Jean-Claude Rigal-Roy, membre de l’association et concepteur de la revue. Organisée sur un dossier central, la revue s’articule autour de découvertes et de témoignages. Dans le dernier numéro, le dossier a mis à l’honneur « Quand l’école devint laïque » rédigé par la plume affûtée de Solange Krnel-Carranante. Loin de se reposer sur ses lauriers d’ancienneté, la SLE envisage des nouveautés à mettre en place sur les trois prochaines années. « Nous souhaitons remailler notre territoire après une interruption due à la crise Covid. Nous avons besoin de ressouder nos liens avec toutes nos associations amies, sur Bernay, Vernon, Ivry-la-Bataille…, avec tous ces gens qui contribuent à nos publications. Nous aimerions également cibler nos actions sur des visites de sites et promouvoir ainsi un « cluster médiéval ». Nous avons la chance d’avoir une centaine de châteaux dans l’Eure, nous avons envie d’organiser des visites en collaboration avec nos associations amies ». « Comprendre ce qui a fait notre passé » et « mieux faire connaître notre département et sa riche Histoire » sont les deux ambitions de la SLE. Animées dans l’auditorium de la médiathèque d’Évreux, une série de conférences est planifiée à partir du mois de septembre. Le 11 septembre, une conférence sera dédiée aux « 50 ans de sculpture monumentale » puis le 16 octobre « Le roman d’amour de George Sand ». « Nous avons prévu des journées thématiques qui s’articuleront sur des ateliers autour de l’actualité » précise Jean-Claude Rigal-Roy. Forte de toutes ces années d’existence, l’association dispose également d’une collection riche de 9 000 volumes dont certains particulièrement remarquables. « Faire rêver en sillonnant nos chemins et en révélant faits et anecdotes qui les parsèment, c’est notre façon de nous approprier notre territoire et d’en inculquer le respect ».

SLE
2, rue de Verdun à Évreux
contact@societe-libre-eure.com
www.societe-libre-eure.fr



Aurélie Bourgeaux
04/06/2021