La Maison de la Culture porte le nom de Robert Rios Castro


Dimanche 6 juin, les élus de Sainte-Gemme-Moronval étaient réunis autour de Françoise Borget, maire du village, pour baptiser la Maison de la Culture du nom de l’ancien maire à l’origine du projet : Robert Rios Castro.

Maire de Sainte-Gemme-Moronval de 1995 à 2008, Robert Rios Castro avait inauguré cette salle polyvalente en juin 2006. « Ce projet avait été initié par votre conseil, il paraissait donc comme une évidence d’y apposer votre nom », rappelait Françoise Borget ajoutant qu’il a fallu beaucoup d’audace pour lancer ce projet de grande envergure, d’un coût de plus de 500.000 €. « En tant qu’adjointe aux finances, je m’en souviens encore. J’ai beaucoup appris à vos côtés pendant 12 ans et je suis fière d’avoir été votre ministre des finances. La Maison de la Culture est dans un site boisé, sécurisé totalement clos. Je ne vous dirai pas le nombre de mariages, de réceptions et de réunions qui y ont déjà eu lieu. J’espère que cela va reprendre rapidement après cette triste parenthèse dûe au Covid ». Lors de son discours, Françoise Borget a qualifié l’ancien maire de bâtisseur. « Vous avez aménagé la place du docteur Jouve, construit les lotissements de la Bergerie, du Bois-Doré, Clos-Maillard, les vestiaires du club de football, la place André-Cochelin et cette belle réalisation de la Maison de la Culture sans oublier l’extension de l’école et les travaux d’enfouissement des réseaux. Au début de votre mandat, il y avait 395 habitants, à ce jour, nous sommes 1100 ». De son côté, Robert Rios Castro s’est dit honoré de la décision du conseil municipal d’associer son nom à cette réalisation. « Il est vrai que c’était un projet qui me tenait à cœur et que nous avons mené à son terme non sans quelques péripéties. Vous avez fait partie de cette aventure. En 1995, la commune ne disposait que du foyer situé au centre du village. D’autre part, les normes de sécurité n’étaient plus respectées, le réhabiliter aurait coûté cher sans donner entière satisfaction. Il a fallu attendre une dizaine d’années pour voir la réalisation de ce projet car la commune avait priorisé d’autres réalisations comme l’assainissement, l’éclairage public ou la place du docteur Jouve, une quatrième classe à l’école Michel-Sicot et les vestiaires du club de football. Le projet sera révélé au public en décembre 2000 ». La Maison de la Culture devait se situer sur le terrain du site attenant au groupe scolaire communal mais la tempête de 1999-2000 avait montré que cet endroit n’était pas à l’abri des inondations sans compter les nuisances au cœur du village et cela aurait représenté un danger pour les écoliers à cause du trafic. « La présentation aux administrés eu lieu lors de la cérémonie des vœux en janvier 2004 avec un début des travaux prévu en mars 2005. Ce projet, après amendement, comportera une grande salle de 200 m2 avec une scène de 75 m2 et un équipement audio, plus une salle de 75 m2 pour les associations. Le tout pour 600 m2. La réalisation fut menée sous la conduite de l’architecte Michel Jubert avec les entreprises locales et l’inauguration eu lieu le 30 juin 2006 », rappelle Robert Rios Castro qui a remercié tous ses conseillers municipaux qui l’ont suivi dans cette aventure.



Annie Duval-Petrix
09/06/2021