Deux signatures de CDI au restaurant Courtepaille


C’est le début d’une autre vie, un départ vers l’indépendance et la réalisation de nouveaux projets. Océane Bellanger, 19 ans, et Vanessa Barbara, 21 ans, viennent de signer un CDI avec le restaurant Courtepaille de Dreux.

Le sourire aux lèvres, un peu émues, Océane Bellanger et Vanessa Barbara ont signé leur contrat d’embauche lundi 7 juin en présence de Belkacem Ben Mouhoub, directeur du restaurant Courtepaille de Dreux, Emmanuel Viollier, directeur de l’agence Pôle Emploi de Dreux, et Nadia Mekerri, conseillère relation entreprises à Pôle Emploi. Les deux jeunes femmes ont décroché leur CDI (Contrat à Durée Indéterminée) dans le cadre du plan #1jeune1solution. « Ces recrutements s’inscrivent dans le cadre des Contrats Initiative Emploi qui permet l’accompagnement et l’insertion des jeunes. Avec la reprise des activités, nous projetons de signer deux autres contrats », indiquait Belkacem Ben Mouhoub qui percevra une aide à hauteur de 47 % du salaire des deux salariées. « En prévision de sa réouverture, le directeur du restaurant a fait appel à nous pour recruter du personnel. Nous avons procédé à un recrutement en agence avec le dispositif #Tousmobilisés, ce qui a permis l’embauche de ces deux personnes sur une quinzaine de participants. Deux autres seront recrutées ultérieurement », indique Nadia Mekerri. Océane et Vanessa étaient suivies par Pôle Emploi dans le dispositif intensif jeunes qui est un accompagnement renforcé dans le cadre du plan #1jeune1solution. « Les jeunes sont une de nos cibles prioritaires car très impactés par la crise du Covid. Nous avons une augmentation de 10 % de jeunes en demande d’emploi sur l’année 2020 mais ils rebondissent plus facilement. L’activité reprend et les jeunes diplômés retrouvent un emploi plus facilement. Le secteur de la restauration est très demandeur car il a perdu beaucoup de ses effectifs pendant cette longue fermeture. Certains ont trouvé d’autres filières, d’autres n’ont pas l’intention de revenir. Il y a dans ce secteur des opportunités, il y a des possibilités y compris pour les personnes qui n’ont jamais travaillé dans la restauration. Il y a des formations et des facilités d’adaptation par les enseignes », explique Emmanuel Viollier. « Chaque année Pôle Emploi mène une enquête sur les besoins de main d’œuvre sur le plan national et sur les bassins d’emploi, en ce qui concerne Dreux, sur le secteur de la restauration, pour l’instant, nous avons une centaine d’embauches envisagées. Sans compter certaines enseignes qui projettent d’ouvrir. La globalité des intentions d’embauche sur le bassin drouais remonte à 3150 postes. C’est 150 de plus que l’an dernier. Les profils recherchés sont les opérateurs de l’industrie, le bâtiment, l’aide à domicile et les postes en lien avec la grande distribution. Nous sommes sur près de 10 % d’augmentation de prévisions par rapport à 2020 » confiait le directeur.



Annie Duval-Petrix
09/06/2021