La Mission Locale revient en centre-ville


La Mission Locale va déménager, elle reviendra en centre-ville, dans les anciens locaux de l’Aide Sociale à l’Enfance dans l’immeuble racheté par la Ville au Département. Une annonce faite par Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux et président de la Mission Locale, en amont de l’assemblée générale de l’association. 

La Mission Locale aide les jeunes de 16 à 25 ans en décrochage scolaire à retrouver la voie de l’activité.  Depuis janvier 2015, la Mission Locale avait quitté la rue Saint-Denis pour s’installer rue Henri-Dunant dans le pôle administratif du conseil départemental. « C’était pratique pendant quelques années mais cela présente deux inconvénients : les bâtiments ne sont pas attractifs pour les jeunes et en tant que président cela me gêne que ce soit éloigné du centre-ville », indiquait Pierre-Frédéric Billet. La Ville de Dreux a racheté le bâtiment de plus de 800 m2 pour 400.000 €. « Nous allons signer un bail emphytéotique de 18 ans avec la Mission Locale. Un bail avec des loyers extrêmement modérés permettra à la Mission Locale de prendre en charge les travaux pour un montant estimé entre 600.000 à 800.000 € », explique le président. Les travaux devront commencer début 2022 pour un déménagement prévu fin 2022. Près de 4.000 jeunes fréquentent la Mission Locale dont 40 % sont issus de Dreux et Vernouillet, 60 % concernent l’arrondissement de Dreux. « Parmi les 4000 jeunes suivis, nous avons signé 1795 contrats en 2020 et 400 entrées en formation sur des secteurs très précis comme l’aide à la personne et le commerce. 1200 contrats Garantie jeunes ont été signés depuis la mise en place de la mesure en 2017. En 2021, dans le cadre du CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance) nous allons signer un contrat avec la Ville de Dreux et les établissements scolaires pour rattraper les jeunes avant le décrochage. Un médiateur va être recruté pour être en lien avec les établissements scolaires et les médiateurs des villes de Dreux et Vernouillet sans oublier le dispositif un jeune, une solution », explique Mina Daoudi, directrice de la Mission Locale qui compte 30 salariés pour un budget de fonctionnement de 1,6 million d’euros. Pour aider les jeunes dans leurs déplacements, un parc de dix scooters sur tout l’arrondissement va leur être proposé ainsi que des contrats de location de voitures à faible coût pour les majeurs en partenariat avec les hypermarchés Hyper U et E.Leclerc.

Deux instituts de formation s’installent en centre-ville

Rue Loiseleur-Deslongchamps, en face de la mairie, dans les anciens locaux qui abritaient les services de l’Agglomération, les travaux ont commencé pour accueillir prochainement l’IMT, un institut spécialisé dans la formation aux métiers de l’industrie pharmaceutique. Cet organisme propose des formations initiales mais aussi des formations continues pour les entreprises. Dans ces vastes locaux de 1.000 m², une deuxième école de formation concernant les secteurs de l’artisanat et du commerce devrait venir s’installer.  « On n’en donnera pas le nom car la convention n’est pas encore signée », précise le maire. Cet hôtel de la formation et la Mission Locale viennent enrichir l’offre du centre-ville », poursuit Pierre-Frédéric Billet.



Annie Duval-Petrix
09/06/2021