4 binômes en lice sur le canton d’Anet


Les élections départementales auront lieu pour le premier tour le dimanche 20 juin et le dimanche 27 juin pour le second. Sur le canton d'Anet, quatre binômes sont candidats.

« Depuis 2015 nous sommes au service de notre territoire et volontaires pour une majorité départementale » déclarent Francis Pecquenard et Évelyne Lefebvre, candidats sortants du canton d'Anet. L'équipe a pour ambition de maintenir et d'améliorer la qualité de vie et l'environnement sur le canton, mais aussi de répondre aux attentes des personnes de la région parisienne, qui sont de plus en plus nombreuses à venir s'installer sur le territoire, depuis le début de la crise sanitaire. En matière de voirie, le binôme annonce qu'il y a encore beaucoup de travail et souhaite également mailler le territoire avec des circuits pédestres. Des projets sont d'ailleurs déjà en cours sur plusieurs communes du nord du canton.

Corentin Cotonnec et Maryse Guignard se sont réunis sous la bannière « Ensemble à gauche pour l'Eure-et-Loir ». « Nous souhaitons qu'il y ait plus de social sur le département. Nous avons beaucoup à faire sur des villes comme Anet, qui est devenue une ville-dortoir. Il faut plus de logements sociaux et plus de moyens pour les EHPADs. Nous pensons qu'il est également impératif d’insuffler des nouveautés culturelles, les jeunes de nos campagnes s'ennuient. De plus, nous tenons à déclarer que nous sommes absolument contre le projet d'autoroute pour la RN154 » déclare le binôme, qui affirme avoir une vision plus écologique assumée. 

Le mouvement « Eure-et-Loir Écologie » est représenté par Clément Cousin et Laurence Dumas. « Nous souhaitons mettre en place une mobilité plus douce et réfléchie, sur le canton d'Anet, la voiture est beaucoup utilisée par les personnes qui rejoignent les gares pour travailler en région parisienne. Il n'y a pas assez de moyen pour rejoindre les gares autrement qu'en voiture. Nous avons également un projet de voie cyclable. De plus il serait bien plus intéressant qu'à l'avenir, les matériels des communes et des associations soient mutualisés afin d'éviter des dépenses inutiles. La désertification médicale sur le canton d'Anet sera également une de nos priorités, notamment avec la mise en place de points relais où des infirmières pourront prendre en charge certains patients » déclare le binôme.

Sébastien Bellet et Adeline Petitti se présentent quant à eux sous les couleurs du Rassemblement National. Ils n'ont pu répondre présent à nos sollicitations. 



Charlyne Didelot
09/06/2021