Les maternelles de Chérisy à l’école du cirque


La musique entraînante s’arrête, la piste ronde et rouge s’illumine, dans la pénombre du chapiteau parents et amis font silence. Le spectacle va commencer. Dans les coulisses les petits stagiaires s’apprêtent à entrer en scène avec les artistes du cirque Bostok.

On est vendredi soir, la fin d’une dure semaine de labeur et de découvertes mais aussi le soir où l’on va au spectacle. Pour les 83 écoliers de quatre classes de maternelles de Chérisy, c’est un grand jour. On restitue toutes les ficelles du métier apprises au cours des quatre jours de stage passés en compagnie de Patricia et Ludovic Dumas, directeurs du cirque Bostok, de leur équipe et de leurs enseignants. Un spectacle grandeur nature donné en présence des parents, des amis et des élus de la commune. « Les élèves de l’école maternelle de Chérisy avaient déjà bénéficié d’une classe de cirque il y a trois ans. Les enseignants ont souhaité renouveler l’expérience », explique Christian Boucher, premier adjoint en charge des affaires scolaires. « C’est une autre façon d’approcher l’école surtout en ces temps de pandémie, après ces longs mois de confinement ». Acrobaties, numéros d’équilibristes ou de clowns, les artistes en herbe ont prouvé leur savoir-faire, accompagnés avec bienveillance par les professionnels et encouragés par les applaudissements d’un public conquis. « La commune participe à l’effort financier de 13 € par enfant et assure la logistique avec des transports en bus de l’école au terrain. Deux classes y étaient accueillies le matin et deux l’après-midi mais tous les enfants ont pu pique-niquer les uns à l’école, les autres au cirque », précisait Christian Boucher. Le chapiteau a été agrandi pour accueillir le public dans le respect des normes sanitaires en vigueur. Poneys, chevaux, lamas et chameaux ont ravis les enfants. Quant aux tigres et aux lions ils étaient restés sur la base du cirque à Angers. « Nous avons eu la chance d’être hébergés par la municipalité de Sainte-Gemme-Moronval car notre terrain de football de Chérisy a été rendu impraticable par des incivilités », confiait Michel Lethuillier, maire de Chérisy. À l’entracte et à la fin du spectacle, chaque élève a reçu un petit livre des mains des élus. Ils sont offerts par la mairie avec un budget de 15 € par enfant et acheté par les enseignants. Comme la séance de remise des prix d’antan qui marquait la fin de l’année scolaire.



Annie Duval-Petrix
23/06/2021