Un week-end sous le signe du manga


Partenaire du festival BD, la médiathèque Rolland-Plaisance organise son tout premier week-end Mangas les 28 et 29 août prochains. Dans les tiroirs depuis plusieurs années, le projet voit le jour cette année avec une programmation destinée à un large public. 

Faisant écho au festival dédié au 9ème art se tenant à proximité, ces deux journées consacrées au manga sous toutes ses formes raviront enfants, adolescents et adultes, initiés ou non à ce genre littéraire. Concocté par Marie Lemerre et Olivier Follain, bibliothécaires à l’origine du projet, le programme proposera différents temps forts, à commencer par une exposition consacrée aux mangas durant la semaine du festival. Sur ces deux jours, la médiathèque invitera les lecteurs à venir déguisés en personnages de mangas, grâce à cela ils se verront gratifiés d’un album du même genre. Les Cosplayers défileront ensuite sous la houlette de Keyvan Eastermann de la Chibi de Rouen. Ce défilé sera suivi d’une rencontre avec Livanart, rouennaise championne de France de Cosplay. Les adeptes des jeux vidéo ne seront pas en reste avec un tournoi les opposant sur « Tekken7 », « Jojo’s bizarre aventure », « Super street fighters » et « Dragon Ball fighter ». « Les huit gagnants du tournoi se verront remettre un billet pour la Chibi de Rouen » précise Olivier Follain. Une projection du manga « Un chien au Tibet » de Masayuki Kojima est prévue le samedi à 14h en salle de conférence puis de « Panda, mon petit panda » d’Isao Takahata, le dimanche à 16h. Ce week-end sera également l’occasion de mettre en lumière la profession de mangaka, auteur de mangas. « Nous diffuserons « Profession Mangaka » puis accueillerons Christophe Cointault, mangaka jeunesse, dimanche après-midi. Il y a de plus en plus de mangaka en France et de mangaka français installés au Japon. Le japonais séduit les plus jeunes qui souhaitent l’apprendre. D’ailleurs, les français sont les seconds consommateurs au monde de BD nipones après les japonais » remarquent les bibliothécaires. Bon moyen d’intéresser les jeunes à la lecture, le manga aborde tous types de sujets et peut, par conséquent toucher tout le monde. « On a souvent une vision du manga comme le manga d’action » observe Marie Lemerre. « Le manga est une vraie soupape dans une société très codifiée, il permet d’aborder tous les sujets ». Ces deux jours de festivités seront le point de départ d’un trimestre consacré au Japon à la médiathèque. 

www.mediatheques.evreux.fr



Aurélie Bourgeaux
30/06/2021