Le Village Estival retrouve une partie de son public


Tout comme ailleurs, la météo et la crise sanitaire ont eu un impact sur les animations de l’été à Dreux mais globalement, le Village Estival reste un événement attendu et partagé par de nombreux habitants.

« Le Village Estival a ouvert ses portes le 27 juillet. Depuis, la fréquentation a progressivement augmenté et nous pouvons établir un premier bilan. Nous avons eu 27.717 visiteurs, avec une progression de la participation des ménages avec enfants et adolescents. Les visiteurs viennent principalement de Dreux mais également de l’agglomération », indique Samir Benabi, directeur de la politique de la ville, de la cohésion sociale, de la jeunesse et des sports. « Le dispositif Village Estival est porté par la direction de la politique de la Ville avec, pour la première année, une mobilisation de la direction enfance, famille et éducation et de la direction de la culture, avec l’objectif de permettre une offre diversifiée des activités de loisirs, sociales, sportives et culturelles. La programmation de la Ville a tenu compte des besoins des familles, en garantissant une tarification attractive », poursuit le directeur. De nombreuses manifestations et attractions ont séduit les utilisateurs comme le parcours touristique du petit train, la  valorisation du patrimoine en centre-ville, le village des enfants, l’espace parentalité, avec des spectacles réguliers (marionnettes, bulles géantes, sculpture sur ballon, magie, ferme pédagogique, spectacles musicaux, savant-fou, ateliers scientifiques...) mais aussi de nouvelles activités (canoë-kayak, parcours acrobatiques, tyrolienne, quad électrique, karting, espace réalité virtuelle ou encore  tournoi de football)  sans oublier des initiations à différents sports (muay-thaï, taekwondo, boxe…) et de nouvelles structures gonflables. « Les soirées thématiques ont attiré de nombreuses familles, chaque vendredi soir : plus de 1550 personnes sur l’ensemble. Elles ont représenté un moment fort de la saison, indique Samir Benabi. On note un engouement des familles pour le village estival qui reste un moment convivial, festif et d’échange. Ceci a favorisé les liens intergénérationnels et la mixité sociale ». 

Quelques chiffres : 
32 vacataires (jeunes étudiants), la participation par période de jeunes dont la ville a financé le BAFA (20), le permis de conduire (4), des bénévoles (5), jeune de la mission locale (1) et 15 agents de la direction (7 éducateurs sportifs et 8 agents de la jeunesse) sans oublier les 15 membres du conseil drouais de la jeunesse.

 



Annie Duval-Petrix
25/08/2021