Les mobilités : une ambition majeure du mandat


L’Agglo d’Évreux Portes de Normandie (EPN) vit une nouvelle étape, en prenant à sa charge les transports scolaires et urbains, une compétence gérée jusqu’alors par la Région Normandie. L’EPN veut améliorer ce qui peut l’être.

« C’est un transfert qui va nous engager pour les prochaines années et il faut le voir comme une chance et quelque chose de positif pour notre territoire. C’est un dossier essentiel et il faut travailler pour améliorer ce qui ne va pas, notamment en modifiant certains trajets, parfois trop longs pour que les élèves arrivent à l’heure en cours » souligne Guy Lefrand, président de l’EPN. Comme il l’avait annoncé lors d’une récente réunion communautaire, Daniel Douard, vice-président en charge des mobilités, avait assuré qu’il allait travailler avec les élus concernés, « en particulier sur les circuits de ramassage scolaire et sur la sécurisation des élèves au niveau des arrêts de bus ». À la fin du mois de juin, c’est un véritable inventaire des problèmes qui se posent en matière de transport scolaire qui a été réalisé. « Avec Raphaël Norblin, conseiller communautaire délégué aux mobilités en zone rurale, nous sommes allés partout pour rencontrer les maires, par petits groupes. Nous avons examiné l’existant et vu avec eux ce qui peut être fait pour améliorer les trajets et la sécurité qui doit être effective aux points d’arrêt. Certains points devront d’ailleurs être changés » explique Daniel Douard. Le point crucial du transport des élèves vers les lycées a également été évoqué et une réflexion est en cours pour régler ce problème. L’Agglo va mettre sur les routes 88 autocars scolaires, qui transporteront 4 500 élèves et effectueront 2 200 000 kilomètres annuellement.  Pour la rentrée, les tarifs des transports scolaires et interurbains sont inchangés par rapport à ceux pratiqués par la Région. Les lignes de bus interurbains mobilisent 23 cars. 4 lignes supplémentaires vont être mises en service, reliant Évreux à Saint-André-de-l’Eure, avec des arrêts à Prey et à La Forêt-du-Parc. Elles fonctionneront du lundi au samedi. « Transurbain sera chargé d’organiser les services de transport transférés par la Région à l’EPN, et prévoit également d’augmenter le transport collectif en automobile, en favorisant le développement d’aires de covoiturage » conclut le président de l’EPN.



Louis Lepretre
01/09/2021