Plus de 1 100 enfants ont fait leur rentrée à l’école et au collège


La rentrée s’est effectuée dans de bonnes conditions dans les écoles andrésiennes. Le collège de Saint-André-de-l’Eure a accueilli des effectifs en très nette hausse, avec 625 collégiens.

« Nous avions surtout une vraie inquiétude car une classe de l’école maternelle des Petits loups pouvait fermer. Finalement, ce n’est pas le cas et d’après la nouvelle inspectrice d’académie, ce n’est pas dans les tuyaux pour l’instant » explique Sophie Mery, adjointe au maire en charge des affaires scolaires. Les effectifs sont stables dans les deux écoles de la commune : l’école de l’Hôtel de Ville et l’école du Château. « Toutes les écoles andrésiennes ont vocation à être regroupées dans un seul établissement, qui sera construit sur le site du château Drouet. Ce dossier est prioritaire dans le programme « Petites villes de demain », et a été retenu pour bénéficier de ce dispositif. Nous avons déjà eu une première réunion de travail et un appel à projets va être lancé » annonce Franck Bernard, maire de la ville. En attendant que la nouvelle structure sorte de terre, la priorité est donnée à la mise en place de nouveaux outils numériques et à l’accueil des jeunes rencontrant des difficultés. Les élus ont également changé de prestataire pour le restaurant scolaire et la nouvelle équipe propose désormais de la cuisine préparée en interne.  « C’est un plus qui est très apprécié mais nous sommes déjà à la limite des capacités d’accueil de notre restaurant scolaire » souligne Sophie Mery. La rentrée au collège a été moins tranquille, avec l’arrivée d’une nouvelle principale, Alison Le Prado, et d’une nouvelle principale adjointe, Nicole Bouhours. L’autre surprise concerne le nombre de collégiens inscrits. Avec 625 élèves (contre 542 l’an dernier), le collège des 7 épis atteint un effectif qu’il n’avait pas atteint depuis de nombreuses années. « Nous avons 26 classes, dont 7 de 6ème et 7 de 4èmeavec une section Segpa (Section d’enseignement général et professionnel adapté) dans tous les niveaux, et 12 élèves Ulis (Unité localisées d’inclusion scolaire), répartis dans toutes les classes » précise Alison Le Prado. Sa priorité et celle de l’équipe pédagogique va être « la réussite de tous, avec des élèves traités de façon équitable. Nous avons une équipe pédagogique stable et dynamique, qui pilotera les différents projets » assure la principale, pensant notamment à une classe « journalisme » et à l’apprentissage du pilotage, avec la validation du Brevet d’Initiation Aéronautique (BIA), avec le club aéronautique local.



Louis Lepretre
16/09/2021