Un stage de cohésion spécial ovalie à la BA105


Les équipes séniors féminines et masculines de l’EAC Rugby ont profité alternativement d’un week-end de cohésion à la Base 105 d’Évreux. 
 
Les féminines ont ouvert le bal les 4 et 5 septembre avec un programme concocté par les moniteurs Entraînement Physique Militaire et Sportif de la Base, le Sergent-chef Dimitri, l’Adjudant-chef Jérôme et le Sergent Théo. En projet depuis trois mois, ce stage tombait à point nommé en ce début de saison. « Il est important de resserrer les rangs avec l’interruption Covid qui a gâché les saisons sportives » précise Pierre-Alain Finet, vice-président de l’EAC Rugby. « Ce moment est important pour la cohésion d’équipe et nous profitons de ce partenariat avec la Base qui maîtrise parfaitement ce type de stages. Nous retrouvons des valeurs communes au rugby, l’esprit d’équipe, l’engagement, le dépassement de soi qui sont aussi des valeurs militaires. Le Club mise sur l’ensemble de ses catégories, les filles sont au 3ème niveau national et on met les moyens pour qu’elles y restent ». Habitués à proposer ce type de stages à des clubs professionnels, le programme reprend les bases de l’entraînement militaire adapté au profil des stagiaires. « Nous leur proposons des activités typiquement militaires qu’elles n’ont jamais faites en club et qui permettent aux coaches de les observer dans un autre contexte. On les sort de leur zone de confort pour voir de quoi elles sont capables et si elles adhèrent à nos valeurs qui sont les mêmes qu’au rugby » indique le Sergent-Chef Dimitri. Au programme de ce week-end, des exercices travaillant des techniques de combat (TIOR), du corps à corps spécifiquement travaillé dans l’armée, pour neutraliser son adversaire sans faire usage d’une arme à feu. Puis, 1 500 mètres de parcours du combattant avec tout son lot d’obstacles, installation d’un bivouac 5 étoiles dans le gymnase, séance de relaxation physique et mentale TOP (Technique d’Optimisation du Potentiel). La nuit n’aura pas été de tout repos avec un temps de natation et un parcours dans l’eau réalisé sans lumière. Pour finir le dimanche avec du Cross Fit et du Biathlon. « Nous terminons autour d’un repas partagé lors duquel nous débriefons du week-end ». La Colonelle Le Floch, nouveau commandant de la BA105, était satisfaite de partager le savoir-faire des moniteurs EPMS. « C’est une belle opportunité pour nous de partager nos valeurs et d’ouvrir notre porte. On a tous à y gagner grâce à ces regards croisés et ces nombreux échanges ». Et pourquoi pas un futur engagement…


Aurélie Bourgeaux
16/09/2021