Un partenariat pour redynamiser le territoire


L’Agglo du Pays de Dreux et la Chambre de Commerce et d’Industrie Eure-et-Loir (CCI28) ont signé une nouvelle convention pour accélérer le développement du territoire par l’émergence d’actions et de projets économiques.

L’Agglo du Pays de Dreux et la CCI28 se sont donnés rendez-vous, jeudi 16 septembre, chez Pharprint Groupe LGR Packaging, en zone des Livraindières, pour signer une convention de partenariat dont l’objectif est de dynamiser le développement du territoire par l’émergence d’actions et de projets. Aux côtés de Gérard Sourisseau, président de l’Agglomération, Michel Guerton, président de la CCI28, est revenu sur l’importance de son action au service des entreprises. « Nous avons actuellement, un dispositif Jump mis en place par François Bonneau, président de la Région. 180 diagnostics gratuits pour les entreprises drouaises avec des accompagnements ont été réalisés par la CCI28. Ce dispositif va encore durer un an car nous en avons 900 à effectuer sur tout le Département ». De son côté, Gérard Sourisseau a précisé : « nous systématisons nos partenariats avec la CCI28 pour garder de la continuité dans nos actions et collaborations au service du monde économique de l’agglomération. Les actions de la CCI dans la création, la reprise ou l’accompagnement des porteurs de projets sont très importantes et encore plus en cette période difficile pour les décideurs et chefs d’entreprise ». Michel Guerton a rappelé l’existence de leur centre de formation, au sein de la Radio, à Dreux, qui reçoit près de 70 stagiaires par an. Xavier Marignier, responsable du site Pharprint Groupe LGR Packaging, filiale spécialisée dans les notices pharmaceutiques, a rappelé que son entreprise embauche malgré le manque de main-d’œuvre : « nous sommes exigeants et nous avons besoin des personnes de confiance. En 2019, nous étions 20 salariés mais la crise nous a obligés à passer à 13 car nous travaillons avec trois laboratoires (Ipsen, Sophartex et Norgine) qui ont réduit leur voilure en 2020. Nous avons des marchés dans le complément alimentaire, notamment en Russie et en Chine, et là aussi, nous avons perdu de l’activité. Nous réalisons un peu plus de 3 millions d’euros de chiffre d’affaires par an ».



Annie Duval-Petrix
22/09/2021