L’association Derrière les murs enfin dans ses murs


Nul ne sait ce qu’il se passe dans l’intimité des personnes derrière les murs de la maison familiale. Il s’y déroule parfois des drames. Pour aider les personnes victimes de leurs conjoints, Florence Henri et Brigitte Melot ont créé l’association Derrière les murs.

L’association Derrière les murs, présidée par Florence Henri et sa vice-présidente Brigitte Melot, est installée au rez-de-chaussée du 7, rue Henri-Dunant, à Dreux. Lundi 20 septembre, Olivier Marleix, député, Chantal Deseyne, sénateur, Nicola Carnevale, conseiller municipal, assistaient à l’inauguration des locaux. « Notre objectif est d’aider les femmes en difficulté et les accompagner dans leurs démarches administratives jusqu’à ce qu’elles aient retrouvé une autonomie. Le tout, en lien avec d’autres associations. Nous voulons être complémentaires sans faire de doublon », précise la présidente. Florence Henri et Brigitte Melot ont évoqué leur projet phare : créer des accueils citoyens. « Nous souhaitons trouver des familles qui ont une maison capable d’accueillir une maman avec enfants, le temps de se reconstruire et de trouver un appartement pour redémarrer dans la vie ». Florence Henri a été famille d’accueil pendant 36 ans, avant d’être, pendant 7 ans, attachée parlementaire du député Olivier Marleix. « J’ai ensuite été élue au conseil départemental où j’avais une mission autour du social, des assistantes maternelles et des placements d’enfants. J’ai souhaité poursuivre dans cette voie au profit des femmes qui en ont besoin ». Brigitte Melot est retraitée, après avoir été fonctionnaire pendant 43 ans, allant de l’Éducation Nationale en préfectures d’Eure-et-Loir et de l’Eure, avant de finir sa carrière au commissariat de Dreux. « J’ai fait des formations sur les violences conjugales », indique la vice-présidente. « Bravo pour cette initiative, je connais votre expérience dans ce domaine. Les violences conjugales sont de plus en plus nombreuses, vous êtes l’interface qui permettra aux victimes de trouver leur chemin », rappelait Chantal Deseyne. « Je me réjouis de l’initiative de Florence Henri que je sais acquise à la cause des femmes. Cette association vient combler un manque » confiait Olivier Marleix.

Derrière les murs
7, rue Henri-Dunant à Dreux.
02 37 20 14 05
derrierelesmurs@laposte.net 
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h



Annie Duval-Petrix
22/09/2021