Armée et motorisée, la police municipale augmente ses effectifs


La police municipale de Dreux augmente ses effectifs et ses moyens d’action. Deux motos Yamaha 700 et un véhicule adapté sont venus compléter les moyens d’action des policiers drouais en attendant le pistolet et la caméra piéton.

Des motos équipées de gyrophares, de poignées et selles chauffantes, d’une radio, de sirène avec de nombreuses options ont été livrées, lundi 13 septembre, aux policiers municipaux drouais. « Ce sont des motos polyvalentes pour intervenir en ville. Les motards de la police municipale partiront en formation au centre technique nationale la gendarmerie à Fontainebleau dans les jours à venir. Nos policiers doivent être parfaitement au point pour assumer leurs tâches :  contrôles des infractions au volant, téléphone, non-respect des feux tricolores et de la signalisation, escorte d’ambulances, surveillance de la voie publique mais aussi des missions en commun avec la Police Nationale. C’était un engagement de campagne électorale », explique Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux. Les policiers seront armés. Les armes choisies par le maire sont de la marque Glock. « C’est aussi un positionnement de la police municipale avec des professionnels et un équipement digne de ce nom. Il faut dire que lorsqu’on est armé, cela peut dissuader certains actes malveillants », poursuit le maire avant de détailler les atouts du nouveau véhicule. En plus du 308 break, la police municipale dispose désormais d’une Skoda Kodiaq tout terrain de la gamme Business, boîte automatique avec toutes les commandes au volant. Le véhicule dispose d’un grand coffre destiné à l’équipement. Ces véhicules, financés par la municipalité, ont été choisis avec minutie et seront entretenus par Alain Lecou, responsable du garage municipal. Les effectifs de la police municipale de Dreux s’élèvent à 18. Ils seront entre 22 et 25 en 2022. « D’ici un mois, tout le monde sera équipé en caméra piéton », explique Valérie Trouillet, cheffe de service de la police municipale. « Avec une caméra, on a une preuve bien objective et cela permet de pouvoir déposer plainte et d’avoir des suites judiciaires si besoin », ajoutait le maire avant d’annoncer le déménagement de la police municipale vers les anciens locaux Minelli courant 2022. 



Annie Duval-Petrix
23/09/2021