Le développement économique soutenu par l’Agglomération


Le conseil communautaire de l’Agglo du Pays de Dreux s’est réuni, le 27 septembre, à l’Atelier à spectacle de Vernouillet. À l’ordre du jour, le vote des aides aux entreprises ainsi qu’aux communes de l’agglomération.

Après le vote de plusieurs décisions modificatives au budget de l’agglomération, les élus communautaires ont ouvert, lundi soir 27 septembre, le dossier des aides aux communes, membres de l’agglomération drouaise. « J’ai visité quarante communes en un an. Nombreuses sont celles qui ont des projets », a confié Gérard Sourisseau, président de l’Agglo du Pays de Dreux. L’Agglo du Pays de Dreux a décidé l’attribution de subventions, sous forme de crédits de paiements, à hauteur de 3 millions d’euros sur six ans. Cela revient à attribuer 500.000 € chaque année pour aider les communes à avoir une visibilité sur leurs investissements à moyen terme. Ensuite, les élus se sont attaqués au développement économique et numérique du territoire. Le conseil a confirmé l’exonération de Taxe Foncière sur les Propriétés Bâties (TFPB), de Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) et des Cotisations sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE). Ces dispositions ont concerné 14 communes rurales de l’Eure-et-Loir et une commune de l’Eure. Par ailleurs, le conseil a voté l’octroi d’une aide à l’immobilier d’entreprise pour la Menuiserie Randoux (10.000 €), la SARL L’Origine (20.000 €), la société SG Peinture (20.000 €) et Instant Bien-être (15.000 €). L’autre gros dossier économique de l’agglomération concerne les sites de la Radio et la ZAC Porte Sud. Le conseil a procédé à plusieurs ventes de terrains et de locaux à plusieurs entreprises. Il s’agit de la société Humelab, créatrice de mobilier numérique, locataire actuellement des locaux industriels, au sein de la Radio. Le prix de vente a été fixé à 1,8 million d’euros. Au sein de la ZAC Porte Sud, les élus ont vendu un terrain à la société EOL qui aménage un immeuble de distribution d’une surface de 40.000 m2 pour le compte du groupe Cafom, spécialiste de la vente en ligne. Pierre-Frédéric Billet, vice-président en charge du développement économique, a annoncé espérer 120 emplois sur ce site. Le conseil a, par ailleurs, voté l’aménagement et la transformation de l’ancien immeuble du journal La République du Centre, au 7 rue aux Tanneurs à Dreux, en deux logements et un commerce au rez-de-chaussée. Christelle Minard, vice-présidente chargée de l’attractivité du territoire, a présenté une délibération sur la signature du Contrat de Relance et de la Transition Écologique (CRTE) avec l’État : « Le CRTE de l’Agglomération se décline autour de 4 grandes ambitions et plusieurs orientations : inscrire le territoire dans une démarche innovante de sobriété, organiser un territoire qui favorise la cohésion sociale et la proximité, soutenir les démarches en faveur d’une économie durable et protéger les ressources naturelles et patrimoniales ». Enfin, les élus communautaires ont validé la signature d’une convention tripartite pour la réalisation de travaux de restauration de berges sur la commune de Vert-en-Drouais et ce dans un programme pluriannuel de restauration et d’entretien de l’Avre.

Opposition au futur site classé SEVESO

Les riverains du futur site FM Logistic sur la ZAC Porte Sud, classé Seveso seuil haut, ne désarment pas. Ils continuent leur opposition à l’implantation de ce logisticien. Ils sont venus l’exprimer aux élus de l’Agglomération, lors du dernier conseil communautaire. Ils revendiquent 1.000 signatures contre le projet. Habitants des communes de Vernouillet, Dreux, Luray, Garnay, Sainte-Gemme-Moronval, Marville-Moutiers-Brûlé, Écluzelles, Charpont et Mézières-en-Drouais, ils se disent déterminés contre « une grave menace concernant la santé publique et l’environnement ». Ils dénoncent : « le stockage de produits dangereux dans la ZAC Porte Sud de Vernouillet à proximité d’une zone urbaine et d’un tissu dense de petites ou moyennes entreprises et d’établissements de santé ». Pierre-Fréderic Billet, maire de Dreux, s’est dit extrêmement réservé sur ce projet. Damien Stepho, maire de Vernouillet, a précisé qu’il faut attendre la fin de l’enquête publique.



Annie Duval-Petrix
06/10/2021