Des promesses tenues inaugurées à Garnay


Jean Bartier, maire de Garnay, avait réuni de nombreuses personnalités, samedi 2 octobre, en groupant l’inauguration de trois promesses de campagne réalisées en un an par la nouvelle équipe municipale élue en 2020.

Le village de Garnay ne manque pas de charme avec son cadre bucolique, sa rivière, son château et ses lavoirs. En dépit d’un projet d’autoroute qui devrait propulser le village au cœur du XXIème siècle, les garnetais s’attachent à lui conserver son cachet et son patrimoine tels qu’ils étaient au siècle passé. Xavier Luquet, sous-préfet, Olivier Marleix, député, Chantal Deseyne, sénateur, Christophe Le Dorven, président du conseil départemental, maires et élus des communes environnantes ont visité les lavoirs restaurés dans les règles de l’art. « Avec de nouveaux vannages, le plancher et le système de levage ont été reconstitués », indiquait le maire. Le coût de la restauration des deux lavoirs s’élève à 28.753 € HT financée grâce à la Dotation au Soutien à l’Investissement Local (DSIL) de l’État inscrite dans le plan de relance (8.236 €) et l’aide du Conseil départemental pour la même somme », indiquait Jean Bartier. Garnay connaît, comme partout, des cambriolages heureusement peu nombreux, mais ce qui a mené l’équipe municipale à doter le village d’une dizaine de caméras de vidéoprotection, c’est le fait que « Garnay est un itinéraire bis fort discret pour les malfaiteurs chevronnés et auteurs de trafics illicites. Pour rallier la RN 12 à la RN154 et éviter la caméra installée au rond-point du cimetière de Vernouillet, il suffisait de passer par Garnay », détaillait l’élu. « La première tranche de la vidéoprotection est un gros investissement de 65.990 € HT. Nous n’avons eu qu’un seul soutien, celui de Christophe Le Dorven, alors conseiller général du canton Dreux 1 pour la somme de 19.797 € dans le cadre du Fonds Départemental d’Investissement. La visite s’est poursuivie à l’école du village. « Les fenêtres ont été remplacées et des travaux engagés pour rénover et créer de nouveaux sanitaires. Ces investissements ont coûté 33.153 € HT financés par une subvention de l’État de 16.576 € soit 50% par le DSIL et le FDI du département pour 8.626 € HT (30%) ».



Annie Duval-Petrix
07/10/2021