Une BD raconte la Shoah aux élèves de troisième


Les 103 élèves des classes de 3ème du collège Albert-Camus ont reçu la BD Si je reviens un jour : les lettres retrouvées de Louise Pikovsky, de Stéphanie Trouillard et Thibaut Lambert. Une opération financée par des mécènes drouais.

Le vendredi 22 octobre, veille des vacances de la Toussaint, Marlène Martin-Fillon, professeure de français au collège Albert-Camus à Dreux, avait organisé une distribution d’ouvrages aux 103 élèves des classes de 3ème. Une opération qui a pu se faire grâce à des mécènes drouais, financeurs à hauteur de 4.000 €. « La BD coûte 20 €. Nous avons pensé qu’elle n’était pas à la portée de tous les budgets. Nous avons sollicité des mécènes afin que chaque élève puisse avoir sa propre BD », expliquent Richard Manceau et Marlène Martin-Fillon. Jacques Lemare, conseiller départemental, Gilbert Berteaux, du groupe Berteaux, les représentants du Souvenir Français, du Crédit Mutuel, Alain Théophile de Théophile Électricité, Bénédicte Théophile du Chevalier Gourmand et Sébastien Kadioglu de l’entreprise SO.GA.MA se sont rendus dans les classes pour la distribution. « Cette distribution marque le début de l’étude de la Shoah au programme de 3ème. Si je reviens un jour : lettres retrouvées de Louise Pikovski est un web documentaire d’un journaliste de France 24. Stéphanie Trouillard en a fait une BD. Elle sera présente, jeudi 9 décembre, pour échanger avec les élèves et dédicacer leur BD », confie Marlène Martin-Fillon. C’est l’histoire vraie d’une jeune élève au lycée Jean de La Fontaine (Paris XVIème) qui, sachant qu’elle allait être arrêtée, a confié lettres et photographies à son professeur de lettres en espérant les retrouver à son retour. Elle ne revint jamais. Elle est passée par Drancy et Auschwitz. « Nous accueillerons le 17 décembre Ginette Kolinka, survivante du camp d’extermination Birkenau. Ensuite, de janvier à mars, nous aurons l’exposition Anne-Frank, une histoire d’aujourd’hui. Nos élèves seront formés et feront découvrir l’exposition aux élèves des établissements du secteur », indique la professeure. En avril, les élèves travailleront avec des comédiens sur la mise en scène du livre Inconnu à cette adresse de l’écrivaine américaine Kathrine Kressmann Taylor. Une partie de l’histoire de France à garder en mémoire.

 



Annie Duval-Petrix
04/11/2021