Une semaine de workshop à l’IUT d’Évreux


Afin de mettre en situation professionnelle des étudiants en 2ème année de DUT Packaging, Emballage et Conditionnement, l’IUT d’Évreux a organisé un partenariat avec l’entreprise de cosmétique Blancrème Paris. 

Du 25 au 29 octobre, les étudiants ont travaillé tel un bureau d’étude pour répondre au cahier des charges proposé par leur client, Blancrème. À l’issue de ce workshop, les protagonistes avaient pour commande le développement du calendrier de l’avent qui pourrait être commercialisé par l’entreprise en 2022. Facilité de montage, solidité ou encore respect de l’environnement faisaient partie des critères à prendre en compte. 11 groupes de 5 étudiants ont eu une semaine pour le concevoir afin de présenter la solution la plus innovante et percutante. Durant cette mise en situation, les étudiants ont pu compter sur l’accompagnement de l’ensemble de l’équipe pédagogique du département packaging de l’IUT d’Évreux. Frédérique Troude, responsable des opérations industrielles et Nicolas Guibert, fondateur de Blancrème Paris sont venus, le vendredi 29 octobre, assister à la présentation des étudiants. Design du calendrier, système de calage des 24 produits, graphisme, temps de montage, résistance et originalité faisaient partie des critères d’évaluation. « Je suis impressionné par la qualité du travail présenté par les étudiants » observe Nicolas Guibert. « Les projets sont vraiment aboutis alors qu’ils n’ont eu qu’une semaine pour travailler dessus ». Première expérience pour l’entreprise avec ce type de projet tutoré très concret, Frédérique Troude, ancienne élève de l’IUT, a toujours eu en tête de mettre en place un partenariat entre des centres de formation tels que l’IUT et des professionnels. « La restitution a été incroyable d’originalité et de qualité, nous avons été ravis et impressionnés par le niveau atteint et avons en tête de renouveler l’expérience en 2022. Je trouve qu’en tant qu’industriel local, nous devons travailler avec les écoles locales. Chez Blancrème, nous mettons le « made in France » en avant mais également le « made in Normandy », c’est donc une collaboration logique qui s’inscrit dans notre développement mutuel ». Côté étudiants, Justine 19 ans et Wilson, 20 ans. « Nous appréhendions de travailler sur un projet de cette ampleur pour un vrai client mais nous sommes ravis d’avoir pu appliquer concrètement ce que nous avons vu en cours jusque-là même si c’est plus stressant ». Cloé, 18 ans, « J’ai eu un aperçu des attendus une fois en entreprise, je retire de cette semaine une expérience riche en enseignements ».



Aurélie Bourgeaux
10/11/2021