Scooter Club Normand, la dolce vita en Vespa


Née d’un souvenir de jeunesse, la passion du Vespa, Yves Beauchamp la vit à 100 à l’heure… Président de l’association Scooter Club Normand depuis 2007 basée à Vironvay près de Louviers, cet aficionado du deux roues à l’italienne est incollable sur le sujet. 

Dénombrant une bonne vingtaine d’adhérents, ce club réunit des passionnés de scooters toutes marques des départements normands. Partage et échange de connaissances sont au cœur des préoccupations de chacun lors des rencontres et temps forts ponctuant la vie de l’association. « On s’offre mutuellement le service de nos connaissances » indique Yves Beauchamp. « Les adhérents bénéficient de remises chez certains fournisseurs et on organise des sorties avec les gens du club mais aussi des adhérents d’autres clubs alentours comme le Rotomagus Scooter Club de Rouen et le Vespa Club de la côte normande de Fécamp. Nous sommes également affiliés au Vespa Club de France. Cette fédération regroupe tous les clubs de France et nous sommes invités à leur regroupement national ». Moyennant une adhésion de 30 € par an, l’association c’est la dolce vita agrémentée de balades, pique-niques partagés sur fond de convivialité. Si la passion est bien prégnante, la connaissance mécanique de l’engin est bluffante. Dans l’antre du président, tout est à sa place pour restaurer les précieux Vespa. Casiers, boîtes, étagères, outils, pièces détachées… rien ne manque pour entretenir et remettre en état la dizaine de scooters qui occupe son garage. « J’ai toujours eu les mains dans le cambouis ! À 12 ans, je passais mon temps dans un garage près de chez moi. En 1966, j’ai eu mon premier Vespa. À l’époque, ça ne valait rien et en plus c’était invendable ! Les ferrailleurs en étaient submergés ! À la fin des années 70, alors que je travaillais pour un client, celui-ci m’a demandé de le débarrasser de deux Vespa qui allaient partir à la décharge. Je les ai récupérés et je ne m’en suis réellement occupé que fin 90. J’ai alors commencé à les restaurer grâce aux conseils mécaniques du président du Scooter Club Normand de l’époque, Jean Kheyar. Tout s’est enchaîné ensuite avec deux puis trois… et dix Vespa ! ». Contagieuse, la passion du deux roues a aussi atteint femme, enfants et frères d’Yves Beauchamp. « Tout le monde a son Vespa, sauf ma femme qui monte derrière moi. Dernièrement, nous avons enchaîné 3 000 km sur notre Vespa lors d’un périple corse. On s’arrête où l’on veut et on profite du paysage ».

Scooter Club Normand
Yves Beauchamp 06 64 67 84 99
bybeauchamp@sfr.fr



Aurélie Bourgeaux
10/11/2021