La municipalité émet un avis défavorable sur FM Logistic


La contestation des habitants contre l’implantation d’un site Seveso seuil haut sur la zone Porte Sud à Vernouillet vient d’être rejointe par la municipalité. Un avis défavorable a été rendu à l’unanimité.

« L’enquête publique s’est ouverte le 28 septembre et s’est clôturée le 12 novembre. Le 13 octobre, FM Logistic est venue présenter son projet à l’ensemble des acteurs économiques de la zone d’activité Porte Sud. J’ai écouté, par ce fait, ces mêmes acteurs. Ce qui nous a permis de nous faire une opinion et de rendre un avis sur l’activité de cette entreprise. Le 15 octobre, une visite a été organisée sur le site de Louviers de FM Logistic, à l’initiative de l’agglomération. Tout au long de cette enquête, nous sommes restés à l’écoute des habitants, des entreprises et des associations pour émettre un avis juste et fondé », a souligné Damien Stepho, maire de Vernouillet, mercredi 10 novembre, lors du conseil municipal extraordinaire organisé pour que les élus municipaux donnent leur avis sur ce projet d’implantation d’un site de stockage et de plateforme de produits pharmaco-cosmétiques à Vernouillet. Les élus ont écouté les explications de Yannick Buisson et Audrey Gérard, de FM Logistic, sur l’importance du stockage qui nécessite le classement du site en Seveso seuil haut, avec des mesures strictes de sécurité. « Nous ne nous prononçons ni pour ni contre le projet mais nous allons donner un avis sur la demande d’autorisation environnementale et un avis sur le projet d’institution de servitude d’utilité publique », a précisé Damien Stepho avant de passer au vote. En avançant la lutte contre le réchauffement climatique et les adaptations nécessaires à ce changement, les risques écologiques, le trafic routier et le bruit causé aux riverains, Damien Stepho a regretté l’absence de panneaux photovoltaïques en toiture et a reproché à l’entreprise de ne pas avoir cherché à construire un bâtiment vertueux énergétiquement. « En outre, l’aménagement actuel de la RN 154 ne nous permet pas d’envisager sereinement l’arrivée de la société porteuse du projet. Les chiffres sur l’impact du trafic routier ne sont pas actualisés. L’étude ne quantifie pas le trafic des véhicules légers. L’émission de gaz à effet de serre est majoritairement induite par le trafic routier et aucune compensation n’est faite par le porteur du projet avec en ligne de mire la neutralité carbone du bâtiment en 2050. L’étude n’estime pas l’impact sonore sur les habitations à proximité. Sur les 160.000 m2, 70.000 seront dédiés au stockage uniquement. L’entreprise privilégie la rentabilité foncière et n’explore aucune piste de réduction des espaces imperméabilisés. Enfin, sur la présence de l’aérodrome et de l’hôpital, l’étude ne présente aucun point sur la dispersion des fumées en cas d’incendie ». Sur tous ces points le maire de Vernouillet a proposé à ses conseillers d’émettre un avis défavorable aussi bien sur le plan environnemental, en suivant la mission régionale d’autorité environnementale Centre-Val de Loire, que sur le plan des servitudes d’utilité publique engendrées par ce projet. Le conseil municipal a émis un avis défavorable, à l’unanimité, sur ce projet économique.



Annie Duval-Petrix
18/11/2021