Le campus connecté d’Évreux inauguré


Grâce à un partenariat entre l’Université de Rouen Normandie et l’agglo Évreux, Portes de Normandie, un campus connecté labellisé a pu ouvrir ses portes, avec des étudiants ravis qui plébiscitent cette nouvelle structure.

L’inauguration de ce nouvel espace d’enseignement à distance, le 89ème qui existe en France, a eu lieu jeudi à l’IUT de Navarre. Le campus connecté s’adresse à des personnes au profil varié, l’objectif étant de rendre possible la poursuite d’études. Avant de couper le ruban, une visite des locaux s’imposait. Graziella Plumet, coordonnatrice du campus, a fait découvrir des équipements assez exceptionnels avec des ordinateurs, des doubles écrans et un vaste espace de vie dédié au collectif, dont l’aménagement est très « cocooning ». « Nous avions un objectif de 7 étudiants et ils sont 10 dès le départ, ce qui est remarquable. Nous espérons en accueillir une quinzaine en 2022. Les enseignants seront à leur disposition pour ceux qui ont quelques lacunes » a précisé la coordonnatrice. Parmi les étudiants présents, les profils sont différents mais la satisfaction est générale. « Ce sont des installations qui favorisent le travail » souligne une étudiante en Lettres. « C’est important d’avoir un lieu d’échange et d’accompagnement comme celui-là. J’habite à la campagne et travailler chez soi n’est pas motivant. C’est un outil très intéressant, d’autant que l’inscription au campus connecté est gratuite » ajoute une seconde étudiante, qui reprend ses études après une première expérience professionnelle. « J’avoue que je suis un peu bluffé. Je n’y croyais pas trop mais Arnaud Mabire a réussi à me convaincre. J’ai vu un environnement extraordinaire pour les étudiants de notre territoire. C’est un vrai cocon et vous avez une chance extraordinaire » a déclaré Guy Lefrand, président de l’EPN. Franck Le Derf, directeur de l’IUT d’Évreux, a dit sa satisfaction d’être labellisé : « Ce campus connecté est une offre complémentaire, quelque chose qui n’existait pas sur notre territoire, un dispositif innovant que nous avons pu mettre en place, avec le soutien de l’Agglo ». Yann Jacob, membre du cabinet de la ministre de l’Enseignement Supérieur, chargé des relations avec les collectivités territoriales, a assuré l’accompagnement du dossier. « L’objectif pour notre ministère est de ne laisser personne sur la touche. Être dans les 89 villes connectées, c’est déjà une réussite. Il faut que l’enseignement supérieur s’adapte à la vie des gens et pas le contraire. Nous assurerons un financement du campus durant 5 ans, le temps de l’envol » a notamment déclaré le représentant du ministère.



Louis Lepretre
24/11/2021