Dreux rejette le projet FM Logistic et élabore son budget 2022


Le conseil municipal de Dreux s’est réuni, jeudi 25 novembre, avec pour ordre du jour principal, l’étude des orientations budgétaires 2022.

La séance du conseil municipal de Dreux du jeudi 25 novembre s’est ouverte sur le remplacement de la conseillère Michaële de La Giroday par sa collègue Sabine Fretey, membre de l’opposition. Ensuite, les délibérations d’embauche de personnels et l’autorisation de remisage de certains emplois avaient été discutées par les élus. Le conseil a voté la construction d’une résidence seniors par la société P2I, en partenariat avec la société Serenya, sur une parcelle du parc des Bâtes. 91 maisons de types 2 et 3 dont 56 seront destinées aux personnes âgées autonomes et 35 maisons pour personnes dépendantes, un club-house et une micro-crèche. Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux, a exprimé sa volonté d’émettre un avis défavorable à l’installation du site FM Logistic : « implanter une entreprise sur une superficie de 14 hectares pour 130 emplois, j’ai considéré que le ratio n’était pas bon. On m’a fait valoir que FM Logistic pourrait renforcer le tissu économique pharma local mais Polepharma m’a informé que les industriels ne travailleront pas avec ce site. Enfin, les habitants sont venus partager avec moi leurs inquiétudes au sujet de la valeur de leur maison ou contre le danger qui découle de la classification Seveso. Alors, j’ai décidé de demander au conseil de voter contre ». Le socialiste Valentino Gambuto a souligné : « il faut faire attention parce qu’on a le sentiment d’avoir de l’espace mais nos réserves foncières ne sont pas si importantes que cela. Il ne faut pas qu’on finisse par devenir les entrepôts de la région parisienne ». L’avis défavorable au projet de FM Logistic a été voté à l’unanimité. Aïssa Hirti, troisième adjoint au maire, s’est ensuite attelé aux orientations budgétaires 2022. La disparition de la taxe d’habitation a des conséquences sur les autres taxes. Le taux du foncier bâti sera de 43,68 % et celui non bâti 40,20 %. « Nous avons pris l’engagement de baisser les impôts de 2 points. À la fin du mandat, le taux de la taxe sur le bâti sera de 41,86 %. La taxe foncière sur le bâti représentera 14,47 millions d’euros. L’endettement par habitant à Dreux était en 2021 de 1.346 € et la fiscalité globale était de 841 € par habitant. La dotation forfaitaire sera de 4,39 millions d’euros en 2022 et celle de la solidarité urbaine sera de 9,83 millions d’euros. Elle sera en augmentation jusqu’en 2026 », a détaillé Aïssa Hirti. Côté charges à caractère général, la municipalité prévoit 14,3 millions d’euros en 2022 et des charges du personnel de 23,8 millions d’euros. Les impôts et taxes de fonctionnement devront rapporter 27,3 millions d’euros aux côtés des subventions (17,8 millions d’euros) pour l’année prochaine. Le maire de Dreux a rappelé les grands projets lancés par la Ville : le complexe patinoire (5 millions d’euros), la place Rotrou (1,3 million d’euros), la cuisine centrale (600.000 €), l’école des Bâtes (200.000 €), les travaux du boulevard de l’Europe et de la rue Gauthier (1,89 million d’euros), les diverses voiries (2,84 millions d’euros) et l’installation de la sureté dans le bâtiment Minelli (700.000 €).



Annie Duval-Petrix
02/12/2021