La municipalité fait le bilan 2020 de la politique de la Ville


Le conseil municipal de Vernouillet est revenu, mercredi 24 novembre, sur le bilan du Contrat de ville en 2020.

Après le vote de trois mesures modificatives au budget de l’eau, au budget principal et à celui de la ZAC du Bois du Chapitre, Damien Stepho, maire de Vernouillet, et ses conseillers se sont attelés à l’étude du bilan Contrat de ville 2020. Ce bilan rappelle les principales orientations du Contrat de ville et retrace les actions menées au bénéfice des habitants, avec les moyens de l’État et des collectivités. Cela concerne les quartiers prioritaires de la Tabellionne, Vauvettes et le quartier de veille active, Salvador Allende. Sur les 12.673 habitants de la commune, 3092 se trouvent en quartiers prioritaires de la politique de la Ville, cela représente près de 25 % de la population totale. En 2020, Vernouillet a bénéficié de 2.634.078 € au titre de la dotation de solidarité urbaine et de la cohésion sociale (en augmentation de 3,45 % par rapport à 2019). « Pour l’insertion et l’emploi, 140 personnes ont été rencontrées dont 47 % issues des quartiers prioritaires de la politique de la ville, 40 ont pu retourner à l’emploi. Ce sont 206.194 € qui ont été consacrés à ce chapitre », a souligné Sabrina Vigny, première adjointe au maire. La politique sportive a coûté 727.906 €. La politique associative a mobilisé 148.591 € alors que la politique de sécurité et de prévention a coûté 206.440 € en 2020. La politique culturelle a touché, selon l’élue, 4.606 personnes différentes (38 % habitant en quartiers prioritaires de la politique de la Ville) pour une somme de 140.509 €. À cause de la crise sanitaire, la politique Enfance-jeunesse a vu l’annulation de l’accueil collectif des mineurs jusqu’à l’été. Le coût global des centres de loisirs Mille club et Tabellionne a été de 318.350 €. La restauration municipale, que ce soit pour les scolaires, la petite enfance, la livraison des repas ou pour les centres de loisirs, a coûté 215.537 €. Ainsi 804 repas ont été livrés pour les enfants dont les parents étaient obligés de travailler pendant la crise sanitaire. Le bilan Contrat de ville 2020 fait ressortir les résultats financiers de la politique éducative qui a coûté 315.211 € afin d’accompagner au mieux les familles contre le décrochage scolaire. Sur les 81 classes des écoles vernolitaines, un dispositif d’accueil d’enfants de moins de trois ans a été mis en place. Concernant la politique patrimoniale, 50.673 € ont été dépensés pour les bâtiments communaux situés en quartiers prioritaires de la politique de la Ville. 21.436 € ont été consacrés à la politique citoyenne, ainsi le projet de fresque républicaine sur le quartier de la Tabellionne a été terminé. 351.879 € ont été accordés à la politique de solidarité et de santé. La politique des centres sociaux a coûté 634.375 €. Pour affronter la crise sanitaire, Vernouillet a dépensé 104.813 €. Au total, la politique de la Ville a coûté à la collectivité 3.415.130 €. Lors de ce conseil municipal, le maire Damien Stepho est revenu sur les travaux d’enfouissement des réseaux aériens de distribution d’électricité, de télécommunication et d’éclairage public rue Jean-Jaurès et Impasse Maillot. Elles sont prioritaires et auront lieu en 2022 pour un montant de 164.200 €.



Annie Duval-Petrix
02/12/2021