Les triathlètes ébroïciens en grande forme


La saison démarre sereinement à l’EAC Triathlon avec un nombre de licenciés de retour à la normale, un groupe de jeunes très dynamique et des élites au sommet de la vague. 

Si l’année 2020-2021 avait connu une baisse de licenciés pour cause de Covid, la rentrée de septembre a démarré sous les meilleurs auspices avec 140 licenciés adultes. Afin de proposer des créneaux supplémentaires aux entraînements actuels, le club a créé une sous-section à Conches destinée aux adultes et aux enfants. En parallèle, la section de trottin’athlon a su trouver sa place avec une petite dizaine d’enfants de 6 à 8 ans. « Le vélo est remplacé par la trottinette et les enfants ont également des entraînements de course à pied » détaille Maryvonne Avelot, présidente de l’EAC Triathlon. « L’objectif est de les préparer à la pratique du triathlon dès l’âge de 8 ans ». Succès au rendez-vous d’ailleurs pour la section jeunes avec une quarantaine de jeunes inscrits assidus et particulièrement motivés. « Ils sont très investis et participent à de nombreuses compétitions. Ils étaient 18 à concourir pour le duathlon d’Arques-la-Bataille dimanche dernier » se réjouit leur entraineur, Robin Moussel. Récompensés le 30 octobre dernier par leurs coaches, les jeunes ont reçu leurs bracelets de couleur indiquant leur niveau en triathlon, à l’image des ceintures au judo. À cette occasion, et pour encourager les jeunes dans leur implication, les équipes « élites » ont été présentées aux membres du club. La saison dernière a été propice aux victoires pour l’équipe féminine qui s’est vu monter en D1 de duathlon. À une marche près, les filles ont loupé leur montée en D2 de triathlon. « On a une belle équipe de 10 féminines emmenées par Émilie Jamme et Inès Van der Linden. Cette année, elles visent la découverte et le maintien en championnat D1 duathlon ainsi que la montée en D2 de triathlon ». Chez les hommes, la dynamique est bonne aussi avec de belles arrivées dans l’équipe, comme les frères Laurent de Caen, le triathlète Adrien Baritaux venu de Palaiseau et Jan Petralia de Meaux. « Nous visons le top 10 en D1 de triathlon et on va jouer pour le podium en D1 de duathlon. Nous allons pouvoir faire tourner les effectifs avec 12 coéquipiers » espère Robin Moussel. Au club, les compétitions sont également à l’ordre du jour avec le Bike&Run le 23 janvier en forêt d’Évreux Saint-Michel et le triathlon programmé le 15 mai à la Bonneville-sur-Iton. 

Informations et inscriptions sur https://evreuxactri.com



Aurélie Bourgeaux
08/12/2021