Tout de même du monde à la Foire Saint-Nicolas


Inaugurée au matin du lundi 6 décembre par Guy Lefrand, maire d’Évreux, la foire Saint-Nicolas s’est installée dans le centre-ville d’Évreux. On ne peut pas parler d’un grand cru mais le public est tout de même venu nombreux.

Certes, il y a eu une certaine déception provoquée par l’absence des éleveurs et producteurs locaux. « Les enfants aiment voir les animaux de la ferme et c’est un peu dommage qu’il n’y en ait pas cette année. Ce sera pour l’an prochain j’espère, car cela fait partie de la Saint-Nicolas » confie une maman, venue cette année sans ses enfants. Les commerçants des rues proches de la mairie ont pu déballer et exposer devant leurs boutiques. C’était un petit coup de pouce pour le commerce qui n’était pas négligeable. « Il fait froid mais il ne pleut pas et cela nous permet de sortir une partie de ce que nous avons en boutique et cela convient aux visiteurs. Certains hésitent encore à pousser la porte d’un magasin et c’est le moyen d’exposer ce que nous proposons. De toute façon, la période est compliquée et tout ce qui peut animer le centre-ville va dans le bon sens. Le programme des animations de Noël devrait également dynamiser nos commerces, en amenant du monde dans le centre-ville » souligne une commerçante, installée derrière un étal chargé de cadeaux pour les fêtes. Le sentiment était le même chez une autre commerçante, qui profitait de la Saint-Nicolas pour proposer des promotions sur des vêtements : « On sait bien que la Saint-Nicolas qui occupait toutes les rues du centre-ville, telle que nous l’avons connue il y a quelques années, c’est terminé. Il faut faire avec et tout de même en profiter pour que nos clients bénéficient de bonnes affaires. C’est vrai qu’un peu plus d’animations attirerait plus de monde ». Côté gastronomie, les commerces locaux ont pu tirer leur épingle du jeu, mais il manquait l’apport des producteurs et leurs produits du terroir, qui complètent joliment l’offre commerciale habituelle. Une Saint-Nicolas qui a eu le mérite d’exister, mais qu’il conviendrait de « muscler » un peu pour la prochaine édition. D’après plusieurs exposants présents, il y aurait eu pas mal d’annulations de dernière minute, liées à la situation sanitaire qui se dégrade depuis quelques jours.



Louis Lepretre
08/12/2021