L’État finance les Bataillons de la prévention


Un nouveau dispositif va être installé dans les quartiers des villes de Dreux et Vernouillet. Françoise Souliman, préfet d’Eure-et-Loir, apporte 280.000 € pour financer les Bataillons de la prévention. Une aubaine pour Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux, et Damien Stépho, maire de Vernouillet. « C’est une immersion dans les territoires d’intervention, une présence quotidienne dans les quartiers, les espaces publics et les structures de proximité à des heures et des lieux stratégiques pour toucher un maximum de personnes. Le but est de repérer les jeunes en défaillance scolaire, accompagner les personnes dans leurs problèmes administratifs, familiaux ou apporter un soutien moral en partenariat avec les centres d’action sociale, les maisons de sécurité du quotidien, les CCAS, la police municipale et les élus », indiquait le préfet. Le dispositif concerne 45 quartiers prioritaires en France. 600 éducateurs et médiateurs sociaux vont être déployés dont trois à Dreux et deux à Vernouillet.



Annie Duval-Petrix
14/12/2021