Les Flambarts illuminent la ville


Dreux ville de lumières et de festivités. Le pari est gagné, la magie de Noël a envahi la ville depuis le début le samedi 4 décembre.

Les illuminations de Noël ont jailli comme une source de lumière incandescente dans les rues de la ville. Pierre-Frédéric Billet, maire de la ville, entouré d’enfants appuyait sur le buzzer géant et déclenchait la cascade de lumières, samedi 4 décembre. Les rythmes de Gospel réchauffaient les cœurs et donnaient la cadence avant d’accompagner la foule à la découverte du paysage enchanté du Quai aux arbres et des boules magiques de la Grande-Rue Maurice-Viollette. Une semaine plus tard, le défilé des bateaux au son des batucadas et des musiques des Flambatteurs annonçait la grande parade du dimanche, le retour tant attendu des Flambarts et de la Grande Drouaise. Le cortège a pris le départ devant la gare SNCF, accompagné par une foule de plus en plus compacte. Les Flambarts ouvraient la marche suivis des Flambatteurs et des élus lanceurs de confettis. Les centres de loisirs, les écoles et les associations avaient imaginé les costumes de circonstance. Les Elfes, chasseurs de papillons sur échasses, les Zylluminées, tout de blanc vêtu, la batucolor’s ou couleurs veloutées, les tambours, les chars, les confettis, les cris de joie, la liesse populaire, la fête, le carnaval, enfin les Flambarts étaient de retour. Le Père Noël, aussi, a élu domicile dans la Beffroi et nombreux sont les enfants à venir immortaliser la rencontre avec le bonhomme à la houppelande. Quand on aime on ne compte pas et bien malin qui pourra dire combien de drouais et de drouaises, mais aussi de curieux, venus des quatre coins du département et même de ceux d’à côté, s’étaient massés au pied du Beffroi en attendant la pluie de confettis et des 15.000 boules de coco lancées du haut de l’édifice par les élus mais aussi des fenêtres des riverains. Merci Monsieur Jeff de Bruges ! Des bras tendus vers le ciel, des enfants juchés sur les épaules des parents, des applaudissements et encore des cris de joie, le carnaval s’achève sur la piste de danse où là encore on exprime sa joie et une liberté retrouvée avant de rêver bouche bée devant les millions d’étincelles multicolores du spectacle pyrotechnique lancé depuis la Chapelle Royale. La magie drouaise se poursuit jusqu’à Noël il faut en profiter. À L’année prochaine Les Flambarts !



Annie Duval-Petrix
15/12/2021