Vernouillet : hausse des tarifs municipaux et du prix de l’eau


Plusieurs délibérations concernant l’eau et les investissements communaux ont été votées lors du dernier conseil municipal de Vernouillet.

Le dernier conseil municipal de Vernouillet en 2021 s’est tenu mercredi 15 décembre, à l’Agora. Damien Stépho, maire, est revenu sur l’élaboration du règlement de l’occupation du domaine public qui n’existait pas avant. « Notamment en ce qui concerne les terrasses temporaires des cafés, la mise en place de panneaux, d’échafaudages, etc. Nous avons fait le règlement et le tarif », ajoute le maire. Pendant les travaux du futur centre aquatique de l’agglomération, les scolaires de Vernouillet seront accueillis au centre aquatique AgglOcéance, à Saint-Rémy-sur-Avre. Une convention entre les deux villes est signée dans ce sens. Vernouillet adhère au groupement de commandes de gaz-électricité proposé par Territoire d’énergie. Le conseil municipal a reçu le rapport annuel de l’activité du crématorium Maurice-Legendre. « L’entreprise Maini gère la délégation de service publique sur ce site. L’année 2020 a été compliquée avec des pics d’activité auxquels il fallait faire face pendant le printemps 2020 mais l’activité annuelle a été linéaire ». Selon Damien Stépho, les tarifs des services municipaux vont progresser de 1,5 à 2,5 % selon le quotient familial. Les autres services, non soumis à quotient familial, comme les tarifs du cimetière, vont augmenter de 2,5 à 3 %. « Nous allons investir 700.000 € pour l’agrandissement du cimetière. Nous avons comparé par rapport à ce qu’il se fait ailleurs et nous avons proposé une moyenne basse. Par exemple, notre concession de 15 ans sera de 275 € au lieu de 174 € actuellement. Le CCAS peut prendre une part en charge grâce au système d’accompagnement au deuil ». Le conseil municipal a pris des décisions importantes sur l’eau : « Sur l’année 2020, nous avons engagé 46.000 € de travaux de réparation sur le réseau. Sur la même année, on a eu une surconsommation de près de 20.000 m3. C’est de la perte de deux côtés. Un programme de réparation des fuites de nos canalisations sera lancé. En 2022, en urgence, nous allons commencer par la rue Jean-Jaurès ; en 2023, la rue Nicolas-Robert et en 2024, la rue Lucien-Dupuis ; en 2025, la rue de Torçay. À partir de 2026, nous allons faire entre 750 et 800 mètres linéaires par an car nous avons 80 kilomètres de canalisation avec une durée de vie moyenne de 40 ans. Il faut avoir un taux de renouvellement de 2 km par an pour avoir un réseau sain ». Il y a eu une augmentation de 15 % du prix de l’eau sur la commune. « Ce qui fait 30 centimes de hausse par mètre cube. 20 centimes correspondent au financement de l’investissement et 10 centimes de hausse du prix d’achat pour l’agglomération », détaille le maire. Enfin, le conseil municipal a conclu la séance en revenant sur les grands projets de l’année 2022. « Rien que la dépense du Covid-19 a été de 578.000 € avec l’ensemble des recettes non réalisées à cause de la crise sanitaire. Par ailleurs, nous avons constaté que le produit fiscal de la ville n’a cessé de baisser depuis 20 ans. Il était de +5,70 % en 2001 et 2020, il n’est que de +0,6 % Nous devons prendre tout cela en compte dans nos prévisions budgétaires » concluait le maire. 



Annie Duval-Petrix
06/01/2022