L’attractivité économique au cœur du conseil communautaire


Réunis mardi 5 avril, les conseillers communautaires ont essentiellement débattu sur l’attractivité économique, sur la qualité de l’eau et sur le fonctionnement de l’assainissement.

Hommage. En ouvrant la séance, Guy Lefrand, président de l’Agglo d’Évreux Portes de Normandie a fait respecter une minute de silence après le décès de Bruno Groizeleau, 2ème vice-président en charge des finances, décédé le 18 mars. « Nous perdons un homme d’une grande qualité, très impliqué dans le fonctionnement de notre intercommunalité. Nous perdons surtout un ami » a déclaré le président de l’EPN. C’est Sylvain Boreggio, 1er vice-président de l’EPN, qui prendra en charge la délégation finances.

Attractivité économique. Stéphanie Auger, vice-présidente en charge de l’activité économique, a présenté deux dossiers de cessions de terrains sur la ZA de la Croix Prunelle, à Saint-André-de-l’Eure. La première confirme l’installation de Bastien Desgardin et sa société de carrosserie. La seconde cession permet à la société « Au fil de l’eau »  de poursuivre son développement. Un terrain de 6 800 m2 a été cédé à la société NS Concept, dans la zone du Long Buisson 2. La société, spécialisée dans la pose de carrelage dans les grandes et moyennes surfaces, compte 8 salariés et envisage de construire une structure de 1 500 m2. Stéphanie Auger a également présenté la cession d’un terrain au groupe COOP, à Saint-Sébastien-de-Morsent, permettant de faire évoluer de 550 à 900 m2 la surface de vente du nouveau magasin. « C’est un projet qui est de nature à inquiéter les commerçants indépendants de la commune. Ça va fragiliser le commerce existant » a estimé Florent Cristobal, conseiller d’opposition. « C’est davantage un transfert qu’un agrandissement de la surface réelle. Nous préférons cette solution à celle qui consisterait à voir arriver une 3ème enseigne, qui impacterait vraiment notre commerce local » a assuré Florence Haguet-Volkaert, maire de Saint-Sébastien-de-Morsent.

Habitat. Stéphanie Auger a rappelé qu’en concertation avec la commune de Saint-Sébastien-de-Morsent, l’EPN travaillait sur l’aménagement du dernier lot à construire de la ZAC du Vallon fleuri. Une société propose d’y développer un village senior de deux programmes, comprenant 35 maisons de ville et un programme de 55 maisons en accession à la propriété, dotés d’un club house et de services de base simples et économiques.

Immobilier. Stéphanie Auger a présenté le projet d’acquisition par l’EPN de l’immeuble de la Banque de France, rue Victor Hugo, « une opportunité immobilière compte tenu de sa situation en centre-ville », pour un montant de 2 221 200 euros. « Le projet est intéressant pour notre Agglo mais il faudrait pouvoir faire aboutir notre projet de coworking, plusieurs fois reporté » a souligné Isabelle Collin, conseillère d’opposition. Didier Cretot, maire de Gravigny, a souhaité savoir « pourquoi et pour qui on achète ce bâtiment ? » et le coût de sa remise en état. « Nous achetons cet immeuble à un bon prix et c’est bien pour notre territoire. Au Havre, le même type d’immeuble a été vendu très cher. Quand il sera question de le vendre, nous présenterons un projet dans les règles et nous lancerons un appel à manifestation d’intérêt » a annoncé le président de l’EPN.

Service Véloo. Daniel Douard, vice-président en charge des transports, a présenté le plan de location longue durée avec option d’achat, proposé par le service Véloo. Le tarif d’acquisition sera dégressif, en fonction de la durée de location du vélo électrique. Il a également présenté le pôle de stationnement sécurisé à accès numérisé, qui sera réalisé dans le bâtiment du pôle d’échange de la gare. « Le service sera effectif en octobre 2022, et il pourra prendre en charge 50 vélos » a précisé Daniel Douard.

Tourisme. Rémi Priez, vice-président en charge du tourisme et des grands événements, a fait voter la subvention à l’Office de Tourisme et de Commerce de l’EPN, dont le montant s’élève à 560 000 euros au titre de 2022. Les élus communautaires ont également octroyé une subvention de fonctionnement de 80 000 euros à l’association « Normandie Rock ». Le budget global est de 1,9 million d’euros, bénéficiant également de subventions de la Région, du Département et de la ville d’Évreux.

Eau. Alain Nogarède, vice-président en charge de l’eau et de l’assainissement, a présenté aux élus un bilan portant sur l’eau potable, dont la conformité sanitaire est de 100%, et sur l’assainissement collectif, avec une conformité de traitement d’épuration des eaux qui est également de 100%. Il a regretté que les travaux de renouvellement des réseaux soient très insuffisants. « Il s’agit de budgets autonomes et ce sont des travaux extrêmement coûteux. Si nous voulons les réaliser, nous n’aurons pas d’autre solution que d’augmenter le prix de l’eau, et je ne suis pas sûr que nous en ayons tous envie » a souligné Guy Lefrand.



Louis Lepretre
06/04/2022