La ville a organisé sa première journée des métiers


La municipalité de Saint-André-de-l’Eure a organisé samedi 2 avril une « Journée des métiers », avec la participation de commerçants et d’artisans établis dans la commune.  

« Nous menons cette première édition en concertation avec le collège des 7 épis. Plusieurs commerçants andrésiens ont accepté de participer à cette manifestation, de parler de leur métier et de montrer leur savoir-faire. Nous accueillons également des intervenants du CFA d’Évreux, de la Mission Locale pour l’emploi, et ceux de la société Forma and Coe, spécialisée dans les formations des métiers des travaux publics » explique Sophie Méry, adjointe au maire en charge du commerce.

Dès le matin, les intervenants se sont installés dans l’Espace de la Mère Michel, pour recevoir et conseiller les jeunes. « C’est un peu un forum hors les murs que nous organisons, avec la volonté d’impliquer le plus de monde possible » ajoutent les organisateurs. L’équipe de la maison de retraite de Saint-André-de-l’Eure Le Bois, la Rose, venait présenter les filières du soin. Une grande diversité des métiers était proposée, à l’image du bar-tabac Le Pacy, qui a donné aux jeunes des rendez-vous dans la semaine, pour découvrir les métiers du bar et des dépositaires de tabac. Les métiers de l’électricité étaient détaillés par l’entreprise Lebrun-Marie. Boulangers et fleuristes ont pu montrer leurs activités et leur savoir-faire dans des barnums dressés par la commune, devant leurs commerces. Pascal Leroy, gérant de la maison de la presse et délégué à la formation chez Culture Presse présentait l’activité des marchands de presse, de librairie et de jeux de hasard.

Une organisation réussie, avec la participation de commerçants et d’artisans andrésiens qui ont joué le jeu pour tenter de susciter des vocations. Des commerçants qui regrettaient néanmoins une participation trop timide des jeunes. « C’est une première et il fallait la faire. Nous avons certainement eu un déficit de communication et nous allons l’améliorer. Nous renouvellerons cette manifestation, mais uniquement le matin, en essayant d’impliquer davantage d’intervenants. Nous croyons à l’utilité de cette démarche, pour les jeunes comme pour nos commerçants et artisans » confiait Franck Bernard, maire de la ville.  



Louis Lepretre
06/04/2022