Une fin de mois d'avril endeuillée


Le sport local a vécu de bien tristes moments ces dernières semaines. Deux grands hommes s'en sont allés, laissant derrière eux familles et amis qui leur ont rendu de vibrants hommages. 

Amadou Ba, figure du football drouais a disparu le 22 avril des suites d'une maladie. Âgé de 35 ans et papa de 5 enfants, Amadou Ba était très impliqué dans le football local et notamment au FC Drouais. Il fut de l'aventure de la Coupe de France qui mena le FC Drouais à affronter l'AS Nancy Lorraine (L1) en 32ème de finale. Défenseur central, il endossait aussi la casquette de capitaine avant de troquer ses crampons pour la chasuble d'encadrant. C'est ainsi qu'il a entraîné de nombreux jeunes footballeurs et les a accompagnés sur les différents tournois départementaux et régionaux. Employé à la Ville de Dreux, Amadou Ba était très apprécié. En témoignent les nombreux hommages rendus sur les réseaux sociaux et sur les terrains de la ville. Des centaines de commentaires de soutien et de condoléances à sa femme, ses enfants et ses proches ont été laissés sous les publications des hommages rendus à l'occasion des derniers matchs joués par le club. Une quête a été créée pour aider sa famille et l'équipe Sénior et son staff a souhaité que ses primes du 2 mai lui soient reversées. C'est un homme aimé et aimant qui est parti. 

Michel Barbot laisse le handball orphelin. Ancien joueur de la grande équipe du DAC puis manager de l'équipe de France de handball et président de la Ligue du Centre-Val de Loire, Michel Barbot s'est éteint brutalement le 29 avril dernier à 69 ans. Personnage incontournable du handball, cet originaire de Senonches a été accompagné dans sa dernière demeure par près de 600 personnes, réunies à l'église Saint-Pierre, le 6 mai. En hommage à celui qui les a suivis durant toute leur carrière et qui a tant œuvré en faveur du handball, Guillaume et Bertrand Gille, Daniel Narcisse et Thierry Omeyer étaient présents pour porter le cercueil. Généreux, loyal, attentif et attentionné, Michel Barbot était très aimé par ses pairs et amis et ils sont nombreux, sur les réseaux, à avoir raconté de tendres anecdotes à son sujet. Minute de silence ou vibrante ovation sur le parvis de l'église, de nombreux hommages lui ont été rendus ces derniers jours.

© Photos : droits réservés.



Manon Brousseau
12/05/2022