Accompagner la fin de vie par une écoute bienveillante


L’association JALMALV (Jusqu’À La Mort Accompagner La Vie) recherche des bénévoles pour visiter les personnes hospitalisées ou en EHPAD en fin de vie. Un soutien inestimable pour les malades et enrichissant pour les visiteurs.

JALMALV Eure-et-Loir a vu le jour le 9 juin 1998 grâce au Docteur Desmichelle. JALMALV est née, en 1983, à Grenoble autour du Dr R. Schaerer et de Janine Pillot, psychologue en cancérologie. Leur but était de créer une structure de soins palliatifs et de susciter, dans la société, un changement des attitudes et des mentalités face à la mort. En 1987, les huit associations existantes alors se sont réunies en fédération. En 1988 à Grenoble, après une formation exigeante, la première équipe de bénévoles accompagnants dans l’esprit des soins palliatifs est mise en place.

Actuellement, l’association JALMALV 28 compte 70 adhérents, 12 bénévoles accompagnants qui se rendent au chevet des malades et 12 bénévoles de structure qui se chargent de l’administration et de la rédaction du journal ainsi que la communication. « Six d’entre eux sont aussi des visiteurs. Nos bénévoles interviennent à Chartres, Châteaudun, Dreux et Senonches », explique Christine Moustey, coordinatrice de JALMALV Dreux, dont la présidente est Anne-Marie Bruneau.

La pandémie et les confinements ont, ici comme ailleurs, bouleversé la donne. Pour des raisons personnelles, certains bénévoles ont été amenés à cesser leurs collaborations. « Nous ne sommes plus que deux bénévoles à l’hôpital de Dreux au lieu de quatre. Malgré tout, notre activité redémarre. Nous avons rouvert la formation des bénévoles. Nous avons huit personnes en formation. Elle se déroule à Chartres, une demi-journée par mois, pendant six mois. Elle est animée par une psychologue extérieure qui propose des groupes de parole et des conférences de médecins. On y apprend le rôle du bénévole et nous sommes formés à l’écoute pour pouvoir consacrer un temps aux personnes malades », détaille Christine Moustey.

Les personnes en fin de vie, on en voit moins car l’hôpital de Houdan joue son rôle avec son service de soins palliatifs en fonction de ses disponibilités. On rencontre des personnes vieillissantes, parfois très malades, qui sont accompagnées par l’équipe de soins palliatifs de l’hôpital. Les bénévoles de JALMALV travaillent en concertation avec les soignants qui les connaissent et qui leur indiquent des personnes à accompagner. « Nous allons toujours visiter sur indication et avons un classeur de liaison avec l’équipe de soins palliatifs », indique Christine Moustey.

Association JALMALV
Mme Christine Moustey
06 03 45 48 28
christine.moustey@sfr.fr



Annie Duval-Pétrix
12/05/2022