Olivier Marleix brigue un troisième mandat de député


Olivier Marleix repart pour briguer un troisième mandat de député de la deuxième circonscription d’Eure-et-Loir aux élections des 12 et 19 juin.


« Je pense que le vote utile pour les futures élections législatives est d’élire un député utile. C’est ce que je me suis forcé d’être pendant ce mandat. J’étais utile à mes concitoyens à travers mes permanences en recevant 1.500 personnes malgré le Covid », a confié Olivier Marleix, député LR sortant de Dreux, en présence de sa suppléante, Christelle Minard, Pierre-Frédéric Billet, maire LR de Dreux, et Christophe Le Dorven, président LR du Département.

Olivier Marleix veut être utile pour le territoire : « le choix de l’hôpital, pour faire cette annonce, montre son importance. Mon dernier rendez-vous presse, entre les deux tours, le 15 juin 2017, était à l’hôpital de Dreux. Ce jour-là, Agnès Buzyn, ex-ministre de la santé, avait snobé le personnel. Ceci m’a paru scandaleux. Grâce à une action concertée avec Pierre-Frédéric Billet, qui a monté le dossier, l’appui du préfet, on a obtenu la décision de reconstruire l’hôpital avec une aide de l’ARS de 100 millions d’euros. Christophe Le Dorven est intervenu via l’aide sur la partie Ehpad hospitalier ». Le député sortant s’est dit utile en tant que représentant des citoyens et non comme un pion d’un parti politique. « À chaque fois, j’ai voté, je l’ai fait en mon âme et conscience ».

Les 5 priorités du candidat Olivier Marleix sont : « la question du pouvoir d’achat des Français. On ne va pas pouvoir éternellement sortir le chéquier du gouvernement. Je suis pour une baisse de la CSG, financée par des mesures d’économie. Pour les retraités qui ont une carrière complète, leur retraite ne doit pas être inférieure au SMIC. La hausse de l’inflation est encore devant nous et je crains l’explosion de la pauvreté en France. Le sujet de la santé est important pour lutter contre les déserts médicaux ».

Olivier Marleix rappelle son combat médiatisé au sujet de la souveraineté industrielle. Il avait présidé la commission d’enquête dans le dossier d’Alstom. Le sujet de l’agriculture est également une de ses priorités : « Je combattrais les visions de décroissance dans l’agriculture. C’est de la folie car nous avons une famine à nos portes. L’Egypte commence à crier famine avec ses 109 millions d’habitants par manque de blé ». Enfin, la 5ème priorité du député sortant concerne la vitalité des territoires ruraux.

Olivier Marleix repart aux élections avec sa suppléante Christelle Minard, maire de Tremblay-les-Villages et 2nde vice-présidente du Conseil départemental.



Annie Duval-Pétrix
12/05/2022