Le Rucher d'Olivier Gué fabrique du miel et des bonbons


Le Rucher d’Olivier, installé au cœur d’un écrin de verdure entouré de champs de colza, est un endroit idéal pour que ses abeilles lui fournissent des miels aux saveurs saisonnières.

Apiculteur est une deuxième activité mais surtout une passion. Olivier Gué travaille dans l’industrie pharmaceutique et pour s’évader du rythme effréné du travail, il a choisi d’élever des abeilles, de fabriquer du miel et des bonbons et vivre au plus proche de la nature. Avec une vingtaine de ruches, il produit différents miels en fonction des saisons. Chaque année, l’apiculteur procède à deux récoltes : « Cette année, je vais, peut-être, en faire trois », précise-t-il.

La récolte de printemps a lieu à la mi-mai. « Nous nous basons sur la récolte du colza. Quand il est complètement défleuri cela signifie la fin du miel de printemps. On procède alors à la transhumance pour déplacer les ruches dans un endroit propice au miel d’acacias. Les ruches sont installées au cœur d’une forêt où les abeilles pourront butiner à loisirs cette essence d’arbres très recherchée. Nous espérons avoir une bonne récolte qui devrait avoir lieu aux alentours du 15 juin », poursuit l’apiculteur. La troisième récolte, le miel d’été, sera basée sur les plantations de tournesol. Elle aura lieu fin juillet. « J’ai aussi des ruches installées dans un parc naturel qui donneront des miels de ronces, de tilleuls et diverses essences. La récolte dépend de la météo mais elle est plus tardive «.

Avec son fils Lucas, 14 ans, lui aussi passionné par les abeilles et déjà propriétaire de 3 ruches, Olivier Gué récolte et fabrique son miel à la maison. Afin de se faire plus discret dans la cuisine familiale les samedis et dimanches, l’apiculteur s’est aménagé un laboratoire dans l’une des dépendances de son jardin. « Nous avons des demandes pour les mariages. Les mariés offrent des petits pots de miel de 30 grammes à partir de 2 € le pot à la place des dragées », explique Olivier Gué.

L’apiculteur anime des stages. Le stage découverte, 1 heure d’échange sur les abeilles avec le prêt de l’équipement (30 €). Le stage initiation pour les personnes qui envisagent d’installer des ruches chez eux, 2 heures de théorie et visite des ruches (70 €). Ce stage n’est pas diplômant. Le miel du Rucher d’Olivier est vendu à la maison, 15 € le kilo, 8 € les 500 grammes, chez Créa Thym’Flore à Châteauneuf-en-Thymerais et parfois sur les marchés de Noël ou de producteurs. « Certains particuliers nous demandent d’installer des ruches chez eux pour polliniser leurs jardins. Ils nous achètent une partie de notre production ».

Le Rucher d’Olivier
06 99 95 10 07
apiculteur@le-rucher-olivier.fr
www.le-rucher-olivier.fr



Annie Duval-Pétrix
12/05/2022