Très attendu, le nouveau restaurant scolaire a été inauguré


Samedi 14 mai, le nouveau restaurant scolaire de Guichainville a été inauguré. Après plus d’un an de travaux, c’est une vaste structure, claire et bien équipée, qui est à la disposition des élèves des écoles primaire et maternelle.

« La construction de cet équipement était devenue indispensable, compte tenu de la forte augmentation de nos effectifs scolaires, qui dépassent les 450 élèves, répartis dans 15 classes. Notre objectif était de réaliser une structure qui assure de bonnes conditions de travail pour nos agents et un meilleur confort pour nos élèves. Le restaurant scolaire pourra accueillir entre 260 et 280 rationnaires » a détaillé Hélène Le Goff, maire de la ville.

« Aussi beau dedans que dehors » a confié un élu. Il est vrai que le nouveau restaurant scolaire, dont l’architecture est assez atypique, est vaste, éclairé par de grandes baies vitrées, avec une isolation thermique et phonique depuis les murs jusqu’au plafond, et offrant un look moderne. « Nous avons privilégié une chaufferie à bois, qui permettra de chauffer la structure et plusieurs autres bâtiments situés aux alentours » a précisé la maire. Elle a détaillé le coût du nouveau restaurant scolaire, qui s’élève à 2 644 675 euros : « Nous avons pu bénéficier de subventions de l’État, à hauteur de 769 479 euros, et du Département, pour 673 311 euros. L’EPN a participé à hauteur de 96 187 euros. La part communale s’élève à 671 846 euros ».

La cuisine sera réalisée en interne, avec l’utilisation d’un maximum de produits de proximité dans la conception des menus. « L’enthousiasme des enfants a été le plus beau des remerciements » a conclu Hélène Le Goff. Diane Leseigneur, vice-présidente du conseil départemental, a rappelé que l’aide du Département était « une évidence ». Isabelle Dorliat-Pouzet, sous-préfète d’Évreux, a évoqué « un projet emblématique, que l’État a particulièrement bien accompagné, dans le cadre de la Dotation d’Équipement Des Territoires Ruraux ».

Elle a rappelé que la transition écologique constituait un enjeu majeur. « Qualitativement, c’est une très belle réalisation. Vous avez su anticiper les problèmes énergétiques que nous subissons aujourd’hui et j’avoue que je suis séduite par ce type de cuisine, confectionnée sur place et privilégiant les circuits courts » a-t-elle complété.



Louis Lepretre
18/05/2022