L'Agglo projette de transformer le parc de la Radio


L’Agglo du Pays de Dreux estime que 15 millions d’euros sont nécessaires pour transformer le parc de la Radio, pour lui offrir un nouvel avenir. Deux entreprises viennent d’acheter leurs locaux : Humelab et API restauration.

C’est un soulagement pour Gérard Sourisseau, président de l’Agglo du Pays de Dreux, et un espoir pour le territoire de voir enfin se développer le site de la Radio. Ce dernier a déjà englouti 50 millions d’euros, depuis sa création en 2006. Créée en 1956, la Radiotechnique fabriquait des téléviseurs et dans les années 70, elle a employé plus de 2.000 salariés. En 2006, l’Agglo du Pays de Dreux a racheté le site dans le but de le réindustrialiser à la suite du dépôt de bilan de LG Philips Display. En 2007, la SEMCADD (Société d’Économie Mixte de Construction, d’Aménagement et de Développement du Drouais) est créée pour le réhabiliter. Elle était présidée par Gérard Hamel, alors maire de Dreux. La naissance de la Radio marque le début de la pépinière d’entreprises.

« Différentes tranches de travaux ont été réalisées. 15 ans plus tard, on a franchi l’adolescence du site, occupé par une quarantaine d’entreprises locataires employant près de 400 personnes. Nous avons l’ambition d’avoir des propriétaires qui rachèteront leurs locaux comme Humelab, qui est née et vit ici, et API qui a choisi de s’installer dans un de nos bâtiments », indique Gérard Sourisseau. La SEMCADD a été dissoute, l’Agglo du Pays de Dreux a repris le site et son endettement pour en faire un parc d’entreprises avec une copropriété globale entre le privé et le public. « L’ensemble des entreprises présentes sur le site va se constituer en ASL (Association Syndicale Libre). Il y a 70.000 m2 de bâtiments, l’Agglo restera propriétaire de 60.000 m2 dans un premier temps. Pour sauvegarder le site, les deux tiers du parc reconstitué l’ont été avec des fonds publics. Il va nous falloir 15 millions d’euros pour atteindre l’objectif. Grâce au plan de relance de l’État, nous allons bénéficier d’aides. Il nous reste à donner à ce site les vraies couleurs d’un village d’entreprises », précisait Gérard Sourisseau. Outre les transformations prévues et la venue de nouvelles entreprises, le président de l’Agglomération compte y installer une partie de son personnel. « Les services techniques vont déménager à la Radio, dans un an. Ils occuperont le bâtiment D, soit 200 emplois de manutention et de conception ».

Dès cet été, les travaux de réhabilitation de la Radio, dont 5 millions d'euros sont destinés aux aménagements extérieurs, pourront commencer. « Il s’agit de gérer les flux, favoriser les circulations douces, créer des espaces communs végétalisés et développer la biodiversité du site. Une rénovation énergétique sera effectuée sur le bâti. De nouveaux bâtiments seront construits sur les espaces libres pour valoriser le foncier vacant. L’Agglo du Pays de Dreux est l’un des sept territoires français à favoriser la reconversion de ses friches industrielles. Nous avons un label national de sobriété foncière », détaillait le président. Les deux nouvelles entreprises propriétaires sont Humelab et API. La première est spécialisée dans le mobilier digital. Installée à la Radio depuis sa création, elle réalise 16 à 18 millions d'euros de chiffre d’affaires et compte 55 salariés dont 45 à Dreux. Le groupe API restauration, spécialisé dans la livraison de repas aux entreprises, emploie 9.000 salariés et livre 900.000 repas par jour. L’installation drouaise sera opérationnelle en 2023, avec la création d’une douzaine d’emplois pour arriver à une trentaine à moyen terme.



Annie Duval-Pétrix
24/05/2022