Trois lotissements sociaux sortiront de terre à Dreux


La société publique locale (SPL) Gestion Aménagement Construction de Dreux entame la création de trois nouveaux lotissements sur les sites de Beaurepaire, Prod’Homme et au Passage des Buttes.

Jean-Michel Poisson, premier adjoint au maire de Dreux et président du conseil d’administration de la SPL Gestion Aménagement Construction de Dreux, accompagné de son directeur général, Dominique Guillot, ont annoncé, lundi, le lancement des chantiers de trois lotissements à Dreux. « Cela concerne la zone du Commandant Beaurepaire à l’endroit où se trouvait Gedia. À l’époque la régie du gaz avait cédé à la ville un terrain pour l’euro symbolique mais il était très pollué. Sur ce terrain, au cours du mandat précédent, la ville avait demandé à la SPL de lui trouver un aménagement sous la forme d’une concession d’aménagement. Dans le même temps, on nous a demandé de mettre, à cet endroit-là, de la reconstitution de logements dans le cadre de l’ANRU1. Au bout de l’opération, on a été amené à réaliser, au chausse pied, 39 habitations. Ce qui était très dense sur un terrain avec une forte déclivité ».
L’élu confie que des problèmes de pollution sont venus s’ajouter au dossier. « Nous avons procédé à une première campagne, pour près de 200.000 €, de dépollution, et 50.000 € de démolition à la charge de la ville et de la SPL. Bien que les choses soient faites dans les règles, nous avons découvert que la pollution était bien plus importante que nous le croyons à cause de métaux lourds, d’amiante et des résidus d’hydrocarbures. Le déficit de l’opération était de 800.000 €. Là, j’ai dit stop. Nous avons cherché d’autres endroits pour y installer la compensation de logements jusqu’à l’arrivée du Fond Friches, issu du plan de relance. Le sous-préfet nous a aidé pour obtenir 524.000 €. Cela nous a permis de relancer cette opération et chercher d’autres formes d’équipements. Aujourd’hui, on en fait un lotissement en terrains à bâtir qui va nous réduire le déficit à 100.000 € à la charge de la collectivité », assure Jean-Michel Poisson. La signature de ce premier lotissement est en cours. « Sur ce terrain, 980 tonnes de terre polluée ont été enlevées parties en centre de retraitement et en bio centre pour éviter l’enfouissement. Le terrain a été recouvert d’une couche de 50 centimètres de terre végétale. Les futurs propriétaires pourront y cultiver leurs légumes en toute sécurité. Si tout se passe bien, le début des travaux d’aménagement est prévu entre aout et septembre », confie Dominique Guillot. Les premières ventes pourraient se faire en 2023.

Le deuxième projet se fait sur le quartier Prod’Homme. « En ce début de nouveau mandat, la ville a confié à la SPL une concession d’aménagement sur tout le quartier de Prod’Homme qui comprend des petites maisons, l’ancienne église et des terrains de la Ville. Cela constitue 52.000 m2. On a choisi Sologne Habitat (ex-Maisons Phénix) pour construire sur ce terrain sans difficulté de dépollution. Nous allons avoir 44 lots dans le cadre de la reconstitution NPNRU. C’est le même genre de maisons que celles sur la Zac des Fenots. Il y aura des constructions rez-de-chaussée plus un étage pour l’OPH-Drouais. J’ai tenu à ce que les habitants des anciennes maisons soient maintenus en place avec leurs petits jardins. On espère qu’au moment de la livraison de ce chantier, les habitants des Prod’Homme s’intéressent à ces nouvelles constructions et peut-être aient envie d’y venir. Notre objectif est de démolir progressivement les anciennes constructions de ce quartier mais sans traumatiser les habitants qui ne souhaitent pas partir », détaille Jean-Michel Poisson. Il reste 33 terrains à bâtir. Là aussi, la SPL a privilégié l’aménagement par Sologne Habitat et destine les lots aux particuliers au prix de 125 € le m2. « Le dernier point, sur ce secteur, concerne l’église Sainte-Thérèse, rachetée par la Ville (150.000€). Un cabinet médical pluridisciplinaires serait intéressé par l’endroit. Les gens du quartier sont ravis de cette orientation et aussi de voir que leur église n’allait pas être démolie. Le projet pourra être signé en septembre. L’aménagement du cabinet médical pourrait intervenir au cours du premier semestre 2023 et disponible en septembre de la même année ».

Le troisième lotissement dans les cartons de la SPL est celui du passage des Buttes. La ville a acquis progressivement différents bâtiments de ce secteur, une ancienne menuiserie, l’église évangélique, etc. Cela est constitué par huit terrains. « Le passage des Buttes sera supprimé entre le boulevard Henry IV et la rue de la Sablonnière. Il subira le même parcours que celui des Prod’Homme en direction des particuliers. Nous allons créer un parking supplémentaire dans le secteur pour offrir des stationnements pour les commerces. La commercialisation des lots interviendra à la fin de la période estivale. Un dernier projet est en cours de préparation autour du parc des Bâtes, sur 7 hectares, pour une dizaine de lots », conclut l’élu.



Annie Duval-Pétrix
25/05/2022