Opération d’amélioration de l’habitat sur l’agglomération


L’Agglo du Pays de Dreux lance l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) avec Soliha Seine Normandie pour lutter contre l’habitat indigne, les passoires thermiques et les logements privés vacants.

L’opération a été lancée mercredi 25 mai à la mairie de Nonancourt dans l’Eure. Gérard Sourisseau, président de l’Agglo du Pays de Dreux, avait réuni les élus des communes de l’agglomération qui s’engagent dans cette opération pour une durée de cinq ans. « À l’issue d’une étude pré-opérationnelle, Anet, Brezolles, Châteauneuf-en-Thymerais, Ézy-sur-Eure, Ivry-la-Bataille et Nonancourt ont fait le choix d’adhérer au dispositif et d’en confier le suivi et l’animation à l’Agglo du Pays de Dreux.

Une convention a été signée le 14 septembre 2021 entre les représentants de ces six communes, l’État, l’Agence nationale de l’habitat (Anah), le Département de l’Eure, la Caisse d'Allocations Familiales et Action Logement. De cette étude, il ressort que 200 logements, dont 153 propriétaires occupants et 67 propriétaires bailleurs, pourraient s’inscrire dans l’opération. Ces logements sont répartis sur les six communes », rappelle Gérard Sourisseau. L’opération vise à redynamiser les centres-bourgs et les centres anciens ainsi qu’à renouveler et requalifier le parc de logements pour traiter les situations de mal-logement et lutter contre l’habitat indigne, réinvestir les logements vacants en accueillant de nouveaux accédants et en développant le parc locatif privé à vocation sociale, accompagner l’adaptation des logements à la perte d’autonomie, au handicap et améliorer la qualité énergétique des logements. C’est fait aussi pour lutter contre la précarité énergétique.

Pour ce faire, l’Agglo du Pays de Dreux engage un budget de 200.000 € sur cinq ans, accompagnée par l’Anah à hauteur de 35 %, reste à charge 40.000 € pour les communes. Des subventions sous conditions de ressources et en fonction de la nature du projet sont prévues dans le cadre de l’amélioration d’une résidence principale. Le propriétaire ou locataire privé d’un bâtiment de plus de 15 ans peut bénéficier d’aides financières. « Afin de sensibiliser les habitants, potentiels bénéficiaires de ce dispositif, le plus largement possible, une réunion publique dans chacune des communes concernées, est prévue entre juin et septembre 2022. Les demandeurs peuvent dès à présent s’adresser à leur mairie ».



Annie Duval-Pétrix
09/06/2022