Le Département consacre 4 millions d'euros aux églises


Christophe Le Dorven, président du conseil départemental d'Eure-et-Loir, en visite dans le canton Dreux 2 s’est arrêté au Boullay-Thierry. Il a annoncé le lancement d’une enveloppe budgétaire à destination de la restauration des églises et du petit patrimoine.

Frédéric Giroux, maire de Boullay-Thierry, est fier de pouvoir offrir à ses administrés la possibilité, pour ceux qui le souhaitent, de suivre les cérémonies religieuses dans leur église Saint-Lubin. L’élu local a commenté la visite de l'édifice religieux, en compagnie de Jacques Lemare et Sylvie Honneur, conseillers départementaux, ainsi que du président du Conseil départemental, Christophe Le Dorven.

Chaque année, l’église, inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, est visitée par la DRAC (Direction Régionale d'Action Culturelle). Pour réaliser les travaux de restauration à l’intérieur de l’édifice 132.291 € TTC ont été nécessaires. La tribune, le retable et le lutrin ont été restaurés. Les travaux ont été financés par l’État, le Département, à hauteur de 33.610 €, la Fondation du Patrimoine et la commune. « Nous sommes sur un monument labellisé. Mon rêve est que toutes les entreprises intervenantes soient des entreprises euréliennes. Il y a un réel savoir-faire sur notre territoire. L’argent public doit servir à faire tourner l’économie locale », constatait Christophe Le Dorven avant d’annoncer qu’à la prochaine assemblée départementale de fin juin, les élus départementaux voteront le règlement du plan églises et petit patrimoine rural remarquable.

« Ce dernier comprend à la fois des monuments historiques classés ou inscrits comme cette église Saint-Lubin, mais aussi le patrimoine non inscrit comme certaines églises dans nos communes. Je rappelle que 92 % des églises de notre département ne sont ni inscrites ni classées, ce qui, pour les communes, est insupportable financièrement lorsqu’elles doivent les maintenir en bon état pour l'accueil des fidèles et visiteurs. Le plan églises sera lancé à l’automne. Un questionnaire a été envoyé à tous les maires du département pour savoir s’ils ont du patrimoine à mettre en valeur. Le retour des communes a été très assidu, deux tiers nous ont répondu. Ce qui nous conforte dans l'idée que les églises était un sujet majeur pour elles, tout comme les lavoirs, les moulins, un calvaire ou encore un monument aux morts extraordinaires.

L’enveloppe financière est de 4 millions d’euros, disponible dès cette année. Elle sera en augmentation les autres années pour un accompagnement dès l’ordre de service », concluait le président.



Annie Duval-Pétrix
23/06/2022