Le festival Histoires de Femmes a tenu ses promesses


La seconde édition du festival de cinéma Histoires de Femmes avait lieu les 10 et 11 juin au Théâtre de Dreux.

L'association Les Lumières de la ville présidée par Gérald Massé, est organisatrice de ce rendez-vous cinématographique drouais, en format court-métrage. C’est la réalisatrice locale Véronique Mériadec qui en a eu l’idée : « je dédie ce festival à ma fille Kris qui me l’a inspiré. Parler des femmes c’est aussi parler des hommes, qui sont d’abord des petits garçons. Nous, parents, avons la mission ultra importante de faire de nos fils des gentlemen et non des prédateurs » déclarait-elle lors de la cérémonie de remise des prix du festival.

Un festival qui était consacré aux scolaires pour la journée du vendredi. 703 élèves se sont installés dans le Théâtre où une sélection de films leur a été présenté. Ils ont pu voter et décerner un prix à leur court-métrage préféré, et participer à une master-class pour rencontrer des professionnels du cinéma. Une belle opportunité pour les jeunes drouais.

Le samedi était ouvert au public, avec plus de 600 spectateurs qui ont visionné gratuitement les 17 court-métrages sélectionnés par les Lumières de la ville parmi 1700 films reçus. « C’est un travail d’une année avec mon équipe, nous avons regardé toutes les œuvres reçues, c’est un travail de fourmis qui demande beaucoup d’attention » confiait Véronique Mériadec. 

Cette année encore, le jury était exceptionnel avec la présence de Sheila, Catherine Ceylac, Fanny Cottençon, Fanny Gilles, Sofiia Manousha, Diane Logan, Isabel Sebastian, Nathalie Carollo, Caroline Vabre et Philippe Rebbot. Pour la première édition, Anny Dupérey avait rempli son rôle de marraine avec passion. Cette année, c'est le couple Andréa Bescond et Éric Métayer qui était parrain de cette deuxième édition. Ils sont tous les deux comédiens, metteurs en scène et réalisateurs. Elle est aussi danseuse, il est également humoriste. Ils se sont dit très fiers d'être les parrains d'un « Festi'Combat ».

Côté récompense, le jury a mis à l'honneur le film Un cœur d'Or de Simon Filliot qui a reçu le Grand prix et le prix de la photographie. L'eau à la bouche d'Emmanuelle Huynh a obtenu le prix de la meilleure interprétation et de la meilleure mise en scène. Marthe de June Assal et Lionel Magnée a reçu celui du meilleur montage et le prix coup de cœur. Les jeunes ont décerné leurs prix à Descente de Mehdi Fikri et Mini moi de Jeanne Signé. Enfin le public a plébiscité Résurrection de Sabine Crossen, avec Samy Naceri et Tony Simonneau.



Marine Borget
22/06/2022