Jules Martaud et Emma Guilloux, champions de trampoline

3

Le COV Trampo’Gym remporte deux médailles d’or aux championnats de France de trampoline, en catégorie Fédérale. Jules Martaud, 11 ans, et Emma Guilloux, 13 ans, en sont revenus médaillés d’or.

Thierry Philippot, président et coach de la section COV Trampo’Gym (Club Omnisports de Vernouillet) ne cache pas sa fierté. Il ne manque pas d’encourager et de féliciter ses deux jeunes athlètes. Jules Martaud aura 12 ans le 29 juin prochain. Il concourait en catégorie fédérale 11-12 ans. « J’ai commencé le trampoline à l’âge de 4 ans à Nogent-le-Roi et depuis cinq mois à Vernouillet », explique le jeune garçon qui avoue aimer les sensations que procure ce sport et s’amuser en même temps. « J’ai pratiqué de nombreux sports mais je faisais beaucoup de trampoline dans mon jardin et j’ai pensé que ça serait cool que j’en fasse plus et mes parents ont été d’accord pour que j’intègre le COV même si j’habite près de Gallardon ». Jules Martaud se prépare déjà pour la catégorie 13-14 ans.

Emma Guilloux a 13 ans. Elle pratique le trampoline depuis ses deux ans. « Je faisais du trampoline dans mon jardin depuis toute petite. Après, j’ai fait du trapèze volant mais j’ai dû arrêter pendant un an à cause d’une blessure au dos. J’ai ensuite voulu faire de la gymnastique mais je n’ai pas aimé alors j’ai découvert le trampoline », confie la jeune médaillée qui doit toujours subir des séances de kinésithérapie. « Mais le trampoline me plaît vraiment alors je veux continuer. Je suis allée aux championnats en pensant que c’était pour rigoler. Je ne pensais pas du tout revenir avec cette médaille. C’est l’ambiance de cette compétition qui m’a donné l’envie de gagner ». Emma Guilloux habite à Saint-Prest.

Les deux jeunes viennent deux fois par semaine pour leurs entraînements. « Les championnats se déroulaient le dimanche 5 juin à Les Ponts-de-Cé, près d’Angers. Les compétitions commencent à 7 ans pour les petits fédéraux pour passer en suite en National. « Le club compte 54 licenciés, un chiffre en hausse de 10 à 15 %. Le trampoline est un sport qui a le vent en poupe car tout le monde peut avoir un trampoline chez soi ou fréquenter les parcs de trampoline. Mais ici, ce n’est pas le trampoline de jardin, on se rend compte très vite que c’est un sport qui est encadré par un club », explique Thierry Philippot, membre du club depuis 7 ans et président depuis 4 ans. Il a pour ambition de faire monter le niveau de ses athlètes tout en gardant l’esprit sportif.

COV Trampo’Gym
02 37 46 63 70 
trampoline.cov@gmail.com 
www.covernouillet.fr



Annie Duval-Pétrix
23/06/2022