Saint-Georges-Motel : mobilisation contre un projet de décharge !


Les habitants de la commune de Saint-Georges-Motel se sont mobilisés cette année, contre un projet de stockage des déchets inertes au lieu-dit « La Couture ».

C'est au mois d'avril que le projet a été mis en lumière. Un projet de la société Pigeon, spécialisée dans les travaux publics, qui avait pour but de réaliser une zone de stockage de déchets de type bétons, pierres et verres. Jean-Louis Guirlin, adjoint en charge de l'urbanisme, a donc pris le dossier en main et a obtenu des services de la Préfecture, une prolongation du délai de consultation du public jusqu'au 18 mai 2019. Le 30 avril, un conseil extraordinaire a eu lieu et un avis défavorable a été voté à l'unanimité. « Nous avons alerté notre sénateur Hervé Maurey et Séverine Gipson, députée de notre circonscription, en leur communicant notre argumentaire de défense » explique Jean-Louis Guirlin. Parmi les arguments, il y avait la pollution sonore et visuelle, la proximité de trois maisons, l'état du pont enjambant la voie verte et sur lequel les camions auraient dû passer. Également, la sécurité des résidents du Home Charlotte et du Home Mickaël qui empruntent le chemin rural, la proximité d'un monument historique et évidemment l'opposition massive des habitants. Une association de la commune, Le Ressourc'Eure, a d'ailleurs lancé une pétition qui avait obtenu près de 1 000 signatures. Une réunion en présence de toutes les parties prenantes a ensuite été organisée le 4 juillet à la Préfecture, durant laquelle il a été demandé à la municipalité d'organiser une réunion publique, afin que la société Pigeon développe son argumentaire. Cette réunion a été programmée mais annulée à la demande de la Préfecture et de la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) après avoir analysé tous les éléments de Jean-Louis Guirlin. C'est suite à une réunion avec le CODERST (Conseil Départemental de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques), qu'un projet d'arrêté de refus de stockage des déchets inertes a été proposé au préfet et publié le 6 septembre 2019. Plusieurs mois de travail et une forte détermination ont permis de mettre fin à ce projet de décharge. « Seul je n'aurai pas pu faire aboutir ce dossier, c'est un travail d'équipe » conclut Jean-Louis Guirlin.



Charlyne Didelot
24/10/2019